Stamm, encore et encore….

Voilà bien longtemps qu’on ne se demande plus ce qui faire courir Bernard Stamm. En 60 pieds Imoca, en Class 40, en Figaro Bénéteau 2, toujours sous les couleurs de son fidèle partenaire Cheminées Poujoulat, Stamm est sur tous les fronts. Cette fin de semaine, il retrouve le Figaro qu’il avait quitté après la Transat Ag2r, le temps d’une Transmanche en Class40. Ce sera en solitaire et sur la Quiberon Solo.

Flux tendu
C’est inscrit dans son programme de l’année 2010 : Du Figaro, avec la Solo Les Sables, la Transat Ag2r, la Quiberon Solo et la Solitaire du Figaro. Du Class40, avec la Transmanche en double et la Route du Rhum La Banque Postale. Tout cela mené tambours battants parallèlement à la construction, en Suisse, de son nouveau 60 pieds Imoca. La Suisse, d’où il revient à peine justement, avant d’embarquer à bord du Figaro Bénéteau, Cheminées Poujoulat fraîchement arrivé à Lorient par cargo et qu’il faut convoyer illico à Quiberon pour être au départ de la Quiberon Solo. «C’est un peu compressé là, je fais mon sac et j’y vais» expliquait-il en fin de matinée aujourd’hui. «C’est un exercice particulier de passer de la conception d’un 60 pieds à la navigation en Figaro. D’autant plus qu’en course, ce monotype exige que l’on soit vraiment concentré,

qu’on s’y consacre totalement. Tu es obligé d’évacuer le reste».
Les hostilités commenceront le lundi 14 juin pour s’achèver le vendredi 18.

Un entraînement pour la Solitaire
Bernard Stamm fait ses armes en Figaro. Si le skipper de Cheminées Poujoulat est aujourd’hui à la tête d’un palmarès impressionnant et possède une expérience de course au large conséquente, c’est en bizuth qu’il s’est inscrit sur ce circuit exigeant. «La Quiberon Solo va être un bon entraînement pour moi. Sur la Transat Ag2r La mondiale, nous avons hissé le spi à Concarneau pour l’affaler à Saint Barth. Le génois et le solent ne sont pas sortis de la soute à voiles… C’était un peu sommaire comme entraînement. Donc, il y a encore un peu de boulot même si je me suis bien familiarisé avec ce bateau. J’ai pris mes marques».

La Quiberon Solo promet effectivement une valse de la garde robe de Cheminées Poujoulat avec six parcours ‘bananes’ au programme, une navigation de nuit entre mardi et mercredi et un tour de Belle Île en Mer vendredi. «Ça va être technique, c’est sûr. Je verrai bien et c’est une bonne chose pour continuer de me préparer à la Solitaire. De toutes façons, je ne cours pas pour être classé au championnat de France puisque je ne ferai pas tout le programme». La Cap Istanbul, mi-septembre, est en effet la dernière épreuve du championnat de France de course au large en solitaire et Bernard n’y participera pas pour cause de Route du Rhum…   

Le programme de la Quiberon Solo
Les 35 concurrents inscrits doivent être à Quiberon dès ce week-end, mais les épreuves sportives commenceront réellement lundi prochain pour s’achever le vendredi 18 juin.
Lundi 14 juin : Trois régates en Baie de Quiberon
Mardi 15 juin à 15 heures : Départ de la Grande Course  
Mercredi 16 juin : Arrivée de la Grande Course entre midi et 15 heures
Jeudi 17 juin : Trois régates en Baie de Quiberon  
Vendredi 18 juin à 9 heures 30 : Départ du Tour de Belle Île en Mer.