SUI Sailing Awards : découvrez les gagnants

Texte :

La voile suisse a oscarisé ses marins ! Organisés pour la première fois il y a 11 ans – déjà –, les SUI Sailing Awards font presque office de tradition. Encore une fois, ils ont permis de réunir la famille nautique suisse et de récompenser les athlètes et les projets les plus méritants. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette magnifique soirée qui s’est déroulée durant le salon SuisseNautic de Berne samedi dernier.

« Être nominé aux Awards est déjà une victoire en soi », rappelait à juste titre Brice Lechevalier, notre rédac’ chef, lors de son mot d’ouverture. Les 15 nominés, tous pétris de talent et d’esprit d’initiative, n’ont pas rendu la tâche du jury et du public facile. Au final les SUI Sailing Awards sont revenus à la talentueuse navigatrice hauturière Justine Mettraux (Female Sailor of the Year), au véliplanchiste Mateo Sanz Lanz (Male Sailor of the Year), à Team Tilt, champion du monde de GC32 (Sailing Team of the Year), ainsi qu’à l’étoile montante du kitesurf Maxime Chabloz (Junior Sailor of the Year). Le Sailing Project of the Year est le Bol d’Or Mirabaud. Le plus jeune participant au Vendée Globe de tous les temps, Alan Roura, a été distingué par le public (Public Award). Et pour finir, un Special Award a été décerné au Centre d’Entraînement à la Régate (CER) pour sa contribution exceptionnelle à la démocratisation de l’accès à la voile en compétition.

En tout, 150 personnes ont fait le déplacement au centre des congrès de Berne pour cette grande réunion de famille. Une participation qui a réchauffé le cœur des coorganisateurs, Swiss Sailing et votre magazine Skippers. Quand la voile suisse resserre les rangs, alors elle montre à l’extérieur son meilleur visage. Pour le président de la fédération, Martin Vogler, l’objectif est de décupler l’audience de la voile auprès du grand public  : « La Suisse est parvenue à obtenir la considération qu’elle mérite sur les lacs et mers de la planète, mais la perception de nos performances auprès de nos compatriotes n’est pas encore à la hauteur des exploits de nos athlètes, a-t-il expliqué. Nous sommes là pour changer cela ». En attendant de récolter les fruits de nos efforts, chacun peut déjà se réjouir de la belle saison qui pointe le bout de son nez et des coques qui vont bientôt goûter à l’eau de nos lacs.

  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt
  • alt