Swiss Sailing League: un bilan déjà réjouissant

Texte et photos | Jean-Guy Python

Après Locarno et Neuchâtel, c’était au tour de Genève d’organiser une étape de la Swiss Sailing League. Mi-mai, les confrontations se sont révélées passionnantes entre deux clubs d’ores et déjà installés aux commandes. La SNG et le RCB – le club du lac de Constance – ont démontré leur supériorité.

skippers-ipad-fr-60-155La Swiss Sailing League, une belle manière de promouvoir la voile en Suisse grâce à une formule simple et gagnante : en résumé, douze clubs se rencontrent dans la Super League, les douze suivants dans la Challenge League. Toutes ligues confondues, on compte huit étapes courues sur tous les lacs d’importance en Suisse. « Après deux compétitions en Super League, le bilan est déjà réjouissant puisqu’on a une bonne participation et que l’objectif de la ligue est atteint. Il s’agissait vraiment d’éviter le choc des cultures et les trop grandes différences entre régions. Là, on a vraiment une belle participation puisqu’on a un bateau qui vient du Tessin, plusieurs bateaux de Suisse romande et des bateaux alémaniques. De ce point de vue, c’est réussi. Sur le plan des régates aussi ! On a du spectacle, du contact, des manches très serrées et quatre ou cinq bateaux qui se disputent âprement la tête du championnat. » Nicolas Anklin est satisfait. Le chef d’équipe de la Société Nautique de Genève tient bon la barre de son Zodiac, alors que le départ de la troisième étape de la Swiss Sailing League vient d’être donné au large du Port-Noir. Nicolas savoure l’enchaînement des régates et porte déjà sur cette compétition un regard admiratif.

Un intérêt croissant

skippers-ipad-fr-60-154Il faut dire que les participants à ce troisième rendez-vous national dans la rade de Genève se sont vraiment pris au jeu. Après deux étapes disputées à Locarno et Neuchâtel, deux teams se distinguent déjà dans le haut du classement : les deux clubs situés aux extrémités de la Suisse. Une répartition intéressante de part et d’autre de la Sarine. Un bon départ en somme pour susciter de l’intérêt pour les épreuves de cette ligue. Excellent présage de succès pour cette nouvelle compétition imaginée par Felix Somm et Patrick Zaugg. L’équipe de la SNG, constituée de Guillaume Rigot, Marc Stern, Nicolas Kaufmann et Adrien Bonny, et celle du RCB Bodensee, emmenée par Julian Flessati, vivent ce début de championnat dans un mouchoir de poche, se contrôlant au fil des régates avec professionnalisme et doigté. Ce qui fait clairement le bonheur du skipper Saint-Gallois : « La Swiss Sailing League, c’est bien pour promouvoir la voile en Suisse. Ici, ce n’est pas juste une équipe qui navigue, c’est tout un club, et je pense que cela va contribuer à rapprocher la voile du public. Les manches sont très courtes et intenses. Les choix tactiques ont de l’importance et on ne s’ennuie jamais. Le club met des bateaux à la disposition des jeunes navigateurs qui n’ont pas assez d’argent pour s’en acheter un », explique le jeune Président du RCB Julian Flessati.

Les clubs fortement impliqués

skippers-ipad-fr-60-157À Genève, pour l’occasion, six nouveaux bateaux de type J/70 étaient prêtés aux concurrents. On constate que cette formule plaît déjà aux navigateurs engagés sur le circuit, comme Nicolas Anklin : « C’est vrai, on constate un bel engouement. C’est bien organisé et je pense qu’il y a une demande pour ce type de championnat. L’organisation et la logistique sont assumées par la Swiss Sailing League. Quant à Swiss Sailing, elle soutient l’organisation du circuit en assumant le secrétariat et s’occupe un peu de logistique. Le reste est du ressort de la Swiss Sailing League. En ce qui concerne le financement, il est assuré par des sponsors et les clubs. C’est simple finalement ! Les navigateurs n’ont qu’à venir le jour J simplement avec leur sac, leur ciré, s’entraîner, puis faire les régates. Tout le monde y trouve son compte. Dans ce championnat, il y a des régates proches du match race avec beaucoup d’action et des régates assez tactiques avec de beaux placements, de beaux passages de bouées, donc je pense que c’est un package qui plaît à tout type de navigateur. »

À Genève, on a vécu un véritable thriller aquatique. Il aura fallu attendre la 25e et dernière manche pour savoir qui de la Société Nautique de Genève ou du Regatta Club Bodensee allait s’imposer. À la suite d’une erreur des Genevois, c’est finalement le RC Bodensee qui a pris l’ascendant et n’a pas laissé échapper la victoire finale dans cette troisième réunion de la Swiss Sailing League.

Pour le quatrième acte, les champions de la première division avaient rendez-vous fin juin à Kreuzlingen, au bord du lac de Constance.

Fin mai, c’est au bord du lac de Thoune que la ligue 2 de voile a pris son envol. Le 27 mai, douze clubs se sont affrontés pour la victoire et pour la montée en première division. La Swiss Sailing Challenge League se disputera en 3 étapes. Après l’ouverture au bord du lac de Thoune, le deuxième rendez-vous s’est déroulé à Romanshorn du 24 au 26 juin. Et après la pause estivale, ce sera au tour de Lucerne d’accueillir la troisième et dernière étape, du 2 au 4 septembre.