Synergy annonce un nouveau bateau pour le Circuit Audi MedCup 2011

L’équipe russe de Synergy construit un nouveau TP52 pour participer au Circuit Audi MedCup 2011. Son objectif est de poursuivre son ascension au classement du plus prestigieux circuit de régates international, de développer la voile de haut niveau en Russie et d’introduire d’avantage de jeunes talents russes dans les grandes épreuves nautiques.

Ce bateau sera le troisième TP52 neuf annoncé pour la saison prochaine. Il sera issu des mêmes moules que le nouveau plan Botin Carkeek de Quantum Racing (USA) et sera mis à l’eau avant la Palma Vela, en avril 2011, à laquelle il participera. Le bateau sera financé par le même groupe de cinq propriétaires et de sponsors, et l’équipe cherche de nouveaux partenaires en complément.

L’équipe de Synergy (RUS) est une habituée du Circuit MedCup puisqu’elle y participe chaque année depuis 2007. Elle a commencé à régater sur un plan Botin Carkeek, sistership de Warparth, qui avait terminé deuxième en 2006, avant de racheter l’actuel  Synergy, un plan Reichel Pugh (l’ancien USA-17) avec lequel elle a terminé sixième du général cette année.

« Nous avons de très bons rapports avec Quantum Racing. Nous allons construire un sistership dans les mêmes moules, mais il y aura quelques différences au niveau du plan de pont et nous avons développé cette année de nouveaux systèmes électroniques très intéressants, ainsi que d’autres outils, logiciel ou matériel »
, souligne le responsable de projet du Synergy Sailing Team, Maxim Logutenko. « Pour l’instant, nous sommes dans la phase de conception du pont avec Botin Carkeek. Mais les deux bateaux seront très semblables car ils auront la même coque ».

Bien que leur objectif soit de remporter au moins une épreuve du circuit la saison prochaine et de terminer sur le podium, leur participation au Circuit Audi MedCup n’est partie de l’ambition à long terme de l’équipe russe. « Pour nous, l’America’s Cup et la MedCup sont deux projets complètement différents sur lesquels nous pouvons travailler en parallèle. Le Circuit Audi MedCup nous permettra d’intégrer de plus en plus d’équipiers russes à bord, et servira de plate-forme d’entraînement pour l’America’s Cup. C’est pourquoi nous avons un jeune barreur russe ici ».

Maxim Logutenko voit donc plus loin que leur sixième place cette saison et dit avoir hâte de tester leur nouveau bateau début 2011 pour passer au niveau supérieur : « Cette saison n’a pas été facile. Nous avons couru quelques belles manches mais aussi de mauvaises. Quasiment tout le monde a terminé au moins une fois premier et une fois dernier, mais sur l’ensemble de la saison, nous avons progressé et au final, nous sommes une assez bonne équipe ».

« Mais les restrictions sur l’entraînement avant les épreuves cette année nous ont vraiment pénalisés parce que nous n’avons pas beaucoup régaté ensemble, alors que l’année dernière nous avions pu nous entraîner suffisamment et progresser avant chaque épreuve ».

« L’intérêt en Russie ne cesse d’augmenter et la communauté nautique russe est heureuse de nous voir nous battre comme nous le faisons. L’objectif à long terme est d’avoir des équipes 100% russes, mais cela ne se fait pas en dix jours, ni même en un an. C’est un projet qui se construit sur le long terme ».

Les décisions quant à la composition exacte de l’équipage pour la saison prochaine n’ont pas encore été prises. Cette année, Synergy était barré par le Polonais Karol Jablonski avec le Néo-zélandais Rod Dawson à la tactique, son compatriote Chris Main à la grand-voile et l’Italien Francesco Mongelli à la navigation.

« Une chose est sûre, le skipper sera russe. Nous sommes très enthousiastes à cette idée. C’est une belle occasion de faire connaître la voile russe à la communauté internationale. Nous avons cinq co-propriétaires et des co-sponsors et nous avons l’intention de trouver d’autres partenaires pour l’année prochaine. Mais nous sommes toujours le même noyau et nous continuons de nous battre pour être au top ».