Teamwork

Deux voiliers portant les couleurs de l’entreprise genevoise TeamWork disputeront la Transat 6,50 cet automne
TeamWork intègre un nouveau voilier innovant dans son écurie de course. Ce bateau révolutionnaire, qui sera présenté en avril prochain à Genève, courra aux côtés d’Etienne David lors de la prochaine Transat 6,50.

Genève, le 3 Mars 2011 – Un nouveau voilier de la catégorie Mini 6,50, prometteur et très novateur, rejoint l’écurie de voile TeamWork cette année. La société basée à Genève affichera ainsi son nom sur deux bateaux lors de la Transat 6,50 2011, dont le départ sera donné à La Rochelle le 25 septembre prochain.

Le navigateur genevois Etienne David, skipper du TeamWork 679, s’entraîne depuis un an en vue de la Transat 6,50. L’an passé, il a notamment remporté le Grand-Prix d’Italie ; il s’est classé quatrième de la Mini- Barcelona et troisième du Mini Pavois. Volontaire et compétitif dans l’âme, David s’est préparé avec un grand professionnalisme pour cette transat, en vue de laquelle il s’est fixé pour objectif de « boucler le parcours de la façon la plus propre possible, mû par un fort esprit de compétition mais sans oublier le plaisir d’une telle traversée.»

Le second Mini TeamWork, qui sera présenté au public le 7 avril à la Société Nautique de Genève, a pour objectif d’illustrer le potentiel offert par les derniers développements technologiques. Doté d’une carène totalement différente de tout ce qui s’est fait jusqu’à présent, il a surpris les observateurs lors de ses premières sessions d’entraînement. Va-t-il révolutionner le design des voiliers de course de demain ?

Les deux Mini 6,50 TeamWork sont actuellement basés en Bretagne, à Pornichet et à Lorient, où ils participent à des entraînements structurés avec d’autres spécialistes de la discipline. La saison 2011 compte sept régates, dont certaines de plus de 500 milles nautiques, avant le départ de la fameuse Transat 6,50. Les deux skippers vont s’aligner sur la plupart de ces épreuves pour parfaire leur préparation en plus des sessions d’entraînements.

Actif dans la catégorie des Mini 6,50, TeamWork soutient aussi un catamaran Ventilo M2 sur le Léman. Ce dernier s’apprête à sortir de son chantier d’hiver, la mise à l’eau étant prévue le 19 mars. Les régates reprendront comme chaque année sur le lac de Neuchâtel, au mois de mai.

L’entreprise TeamWork est également très active en montagne, ou elle a initié l’an passé un ambitieux projet destiné à permettre à ses employés de gravir les 82 sommets de plus de 4000 mètres des Alpes, en toute sécurité et avec le soutien de guides expérimentés. Le bilan de la saison 2010 est de 37 sommets de plus de 4000 mètres gravis. Les employés de l’entreprise, accompagnés des guides Christophe Bressand, Olivier Decrette et Xavier Fournier, vont poursuivre leurs ascensions dès le mois d’avril avec en ligne de mire; le Gross Fiescherhorn, l’Hinter Fiescherhorn, le Gross Grunhorn ou encore le Mont Rose. Ces sommets vont être abordés en ski de randonnée. Le Monch sera probablement la première montagne de l’année qui va être tentée à pied en juin.

La saison 2011 s’annonce donc chargée, son point d’orgue étant la Transat 6,50. La traversée des Grandes Jorasses, avec ses cinq pointes de plus de 4000m, constitue par ailleurs l’un des temps forts de la saison de montagne.