The Wave, Muscat, un raz de marée sur le titre 2010 !

Le skipper britannique Paul Campbell-James et son équipage à bord de The Wave, Muscat se sont adjugé la dernière étape des Extreme Sailing SeriesTM, remportant du même coup la victoire finale de la saison 2010 devant Groupe Edmond de Rothschild, tandis qu’Ecover complète ce soir le podium. L’équipage battant pavillon Omani se voit donc remettre le chèque de 5000 Euros destiné à soutenir l’action de l’association Dar Al Atta’a, qui lutte contre la pauvreté au Sultanat. Au total, 38 000 spectateurs auront visité le village officiel et assisté aux régates durant 5 jours.

La journée aura été placée sous le signe de l’action, avec un vent de plus de 15 nœuds, et il aura fallu attendre la dernière manche comptant double pour connaître le vainqueur, des milliers de spectateurs se massant sur les quais pour assister aux spectaculaires empoignades. Campbell-James, le plus jeune skipper du circuit du haut de ses 27 ans, monte donc sur la première marche du podium d’une saison s’étant déroulée entre Sète (FRA), Cowes (GB), Kiel (GER), Trapani (ITA) et Almeria (ESP). Il compte trois victoires d’événement et offre son second titre consécutif au Sultanat d’Oman.

– Lire plus bas les réactions des skippers et les résultats complets –

Retour sur une journée sous haute tension

Bon vent, belle mer… et tension à tous les étages alors que les Extreme 40 quittaient le quai sous le soleil pour deux longues courses hors du port. Dans une belle brise d’environ 14 nœuds, la première manche du jour tournait à l’avantage de Masirah, tandis que Groupe Edmond de Rothschild, victime d’une rupture d’écoute de foc, terminait en 5ème position. Mauvaise affaire lorsque The Wave, Muscat empochait la seconde place devant un Ecover manifestement très batailleur. La seconde manche du jour, qui voyait les Extreme 40 finir au ras du quai, Groupama empochant une belle victoire devant le duo The Wave, Muscat (second) / Groupe Edmond de Rothschild (3), finissant à quelques secondes d’écart seulement – le ton était clairement donné, alors que l’on allait entamer les débats « serrés » dans l’enceinte confinée du port.

Le spectacle ne se faisait pas attendre, et les abattées sans issue de secours exigeaient des nerfs à rude épreuve de la part des marins. Au petit jeu consistant à freiner tard en entrée de courbe – si l’on tolère l’analogie auto/moto – Leigh MacMillan sur Ecover faisait parler ses prédispositions pour l’attaque et s’imposait devant Red Bull, qui signait là son meilleur résultat de l’événement. Le vent étant monté d’un cran, le comité imposait par la suite un ris dans la grand-voile… et les grands rivaux Guichard / Campbell James se livraient à un pugilat intense. Le match-racer britannique parvenait à prendre l’avantage juste après le passage de la marque au vent, poussant le skipper breton en bord de cadre. Ecover écopait par la suite d’une pénalité pour avoir refusé un tribord à Masirah – mauvaise opération pour l’équipage de Mike Golding, finissant en 7ème place.

Un Ecover qui commençait d’ailleurs à voir sa troisième place menacée par Masirah , Loïck Peyron effectuant un départ parfait et dominant la manche 24 de bout en bout… Second, The Wave, Muscat contrôlait Groupe Edmond de Rothschild et affichait une avance de 5 points, Yann Guichard ayant perdu son leadership en début d’après-midi. L’écart se portait à 7 points dès la course suivante, remportée par un Red Bull en forme aujourd’hui, devant The Wave, Muscat, Masirah et Groupe Edmond de Rothschild, quatrième. Ecover continuait à dégringoler, terminant avant-dernier devant Groupama 40. Ces deux équipages, ayant pourtant bien commencé la journée, ne semblaient pas retrouver leurs marques. Franck Cammas parvenait néanmoins à accrocher une troisième place dans l’avant-dernière manche, marquée par la victoire de The Wave, Muscat et la cinquième place de Groupe Edmond de Rothschild, ayant perdu 3 places suite à un virement contrarié par un gennaker tardant à être roulé… Prenant le départ de la dernière course – comptant double – avec 11 points d’avance, Campbell-James n’avait somme toute qu’à jouer la prudence et viser une place dans le top 3, tout en sachant que mathématiquement Groupe Edmond de Rothschild pouvait toujours l’emporter. Volant de départ, Loïck Peyron laissait de facto la troisième marche du podium à Ecover, qui de surcroît terminait en beauté avec une victoire… The Wave, Muscat assurait une belle seconde place, et c’en était fini des espoirs des hommes de Yann Guichard, néanmoins auteurs d’une saison remarquable.

Après un total de 130 courses, la saison s’achève donc à Almeria alors que les Extreme Sailing SeriesTM 2011 ont déjà été confirmées. Le circuit, un des seuls quatre à disposer du statut de ISAF Special Event, comptera l’an prochain 8 étapes à travers le monde – Europe, USA, Asie et pays du Golfe.

Réactions

Paul Campbell-James, The Wave, Muscat
« Je n’arrive pas à y croire, mais nous avons gagné ! C’est fantastique, je ne réalise pas encore tout à fait mais je ne pourrais pas être plus heureux. Les gars étaient sur le coup à tout moment, tenir le bateau n’était pas facile aujourd’hui. Nous avons été dominateurs sur les départs, nos adversaires n’ont pas trouvé de parade. A Sète nous étions surpris de pouvoir monter sur le podium, à Cowes nous avons gagné et nous sommes dits ‘en fait, on peut prétendre gagner cette série’. A Kiel nous sommes un peu descendus, mais avec notre victoire de Trapani la confiance est revenue. Il y a deux jours, nous avions 11 points de retard et un retour semblait peu probable, donc aujourd’hui c’est la joie. Le fait d’être un équipage de copains et de prendre plaisir à naviguer ensemble est un facteur important. »

Yann Guichard, Groupe Edmond de Rothschild
« On a bien navigué, on fait deuxième au général, bien sûr l’objectif était de gagner donc on est un peu déçus mais on a fait une super saison avec deux victoires d’événement. Je suis très content de mon équipe, et j’ai hâte d’être à l’année prochaine pour pouvoir enfin gagner ce circuit des Extreme 40. C’était une journée vraiment difficile aujourd’hui. J’ai eu du mal sur les départs, même si on a réussi à mettre le bateau dans de bonnes positions on a eu du mal à exploiter ces opportunités. Bravo à The Wave, Muscat, ils ont super bien navigué sur toute la saison, ont pris beaucoup de risque et ça a payé. Bravo à eux ! »

Mike Golding, Ecover
« Nous sommes extatiques, vraiment extatiques. Nous commencions à nous inquiéter un peu mais sommes revenus quand il le fallait, dans la course finale, donc c’est une sensation fantastique. J’ai toujours su que cet équipage avait du potentiel, je savais que nous pouvions bien figurer sur le circuit et qu’un podium final était possible. D’évidence il y a eu de gros changements, et Leigh (MacMillan) en particulier a fait un boulot fantastique. Will (Howden), Boycy (Jonathan Taylor) et Andrew (McLean) ont donné 100%, je suis enchanté. »

Loïck Peyron, Masirah
« Nous n’avons pas eu une mauvaise journée, nous avons rattrapé 10 points sur Ecover donc c’est une fin d’événement positive. Ne pas finir sur le podium est très décevant, mais c’est la nature du sport. La saison a été super, un peu décevante pour Masirah, nous avons eu des hauts et des bas, mais je suis heureux pour l’équipe Oman Sail. The Wave, Muscat a fait du bon travail, c’est difficile d’être régulier dans une telle flotte, mais ils ont fait leurs preuves. J’aimerais penser que notre équipage a appris des choses aux jeunes de The Wave, Muscat et à Khamis – en tout état de cause, garder le titre deux saisons de suite comme le fait Oman Sail, c’est impressionnant. »

Résultats

Extreme Sailing SeriesTM Almeria
1. The Wave, Muscat, Paul Campbell-James, 157 points
2. Groupe Edmond de Rothschild, Yann Guichard, 142 points
3. Ecover Sailing Team, Mike Golding, 135 points
4. Oman Sail Masirah, Loick Peyron, 123 points
5. Groupama 40, Franck Cammas, 107 points
6. Rumbo Almeria, Guillermo Altadill, 91 points
7. Red Bull Extreme Sailing, Roman Hagara, 91 points
8. Emirates Team New Zealand, Dean Barker, 66 points

Général Extreme Sailing SeriesTM 2010
1. The Wave, Muscat, Paul Campbell-James, 36 points
2. Groupe Edmond de Rothschild, Yann Guichard, 34 points
3. Ecover Sailing Team, Mike Golding, 31 points
4. Oman Sail Masirah, Loick Peyron, 29 points
5. Groupama 40, Franck Cammas, 17 points
6. Red Bull Extreme Sailing, Roman Hagara, 16 points
7. The Ocean Racing Club, Mitch Booth, 7 points
8. Team GAC Pindar, Nick Moloney, 3 points

Retour sur la saison 2010

Acte 1 : Sète, France, du 27 au 30 mai
Groupe Edmond de Rothschild rafle la mise à Sète
Final sous haute tension et Tramontane à Sète, où l’équipage de Groupe Edmond de Rothschild remporte la première épreuve de la saison devant un Oman Sail Masirah particulièrement combatif. The Wave Muscat complète le podium au terme d’un après-midi venté, ayant contraint le comité à ne pas donner le départ de la 21ème course, le plan d’eau se ridant sous l’effet d’une brise de 30 nœuds. Les Extreme Sailing SeriesTM ont attiré 16 500 spectateurs sous un soleil radieux, les bateaux ayant assuré le spectacle au ras du Môle Saint-Louis.

Acte 2 : Cowes, Isle of Wight, du 31 juillet au 5 août
La déferlante Paul Campbell-James
The Wave Muscat porte haut les couleurs d’Oman sur les eaux vertes du Solent où le Sultanat s’illustrait déjà l’an passé avec la victoire de Masirah. Au terme d’une journée éprouvante courue sous grand-voile arisée à la faveur d’un bon force 6, Ecover prend la seconde place au général devant Groupe Edmond de Rothschild, qui s’est offert la dernière manche du jour, comptant double. Indéniablement, le mariage d’un soleil déclinant et d’un ciel noir sur Portsmouth en toile de fond confère à Cowes une atmosphère unique… et lorsque le vent fait moutonner le plan d’eau, que les étraves fument à l’abattée et que les flotteurs au vent s’envolent à la moindre sollicitation, le tableau est complet.

Acte 3 : Kiel, Allemagne, du 26 au 29 août
Yann Guichard domine et s’offre la victoire
Guichard et son équipage à bord de Groupe Edmond de Rothschild remportent les Extreme Sailing SeriesTM Kiel, troisième épreuve de la saison, et ne pouvaient être inquiétés même avant que la manche finale – comptant double – ne soit lancée. Un fait rare et notable sur le circuit, où le résultat n’est quasiment jamais connu avant l’issue de cette ultime course à hauts risques. Mais force est de constater que le skipper breton était indéboulonnable en haut du classement, après avoir détrôné Ecover. Avec 4 victoires lors de la dernière journée allemande, la démonstration était impressionnante.

Acte 4 : Trapani, Sicile, 23 au 26 septembre
The Wave, Muscat l’emporte et passe en tête au général !
Cette victoire italienne a une saveur particulière pour Paul Campbell-James et ses hommes, puisqu’elle leur permet de prendre les commandes du classement de la saison 2010. En s’imposant à Trapani, The Wave, Muscat détrône donc Groupe Edmond de Rothschild, et il y a fort à parier que certains comptes seront réglés sans pitié à Almeria. Masirah monte sur la seconde marche du podium en Sicile, suivi par Ecover. The Wave, Muscat empoche sa seconde victoire d’étape (Cowes et Trapani) de ce circuit 2010, et passe devant Groupe Edmond de Rothschild (vainqueurs à Sète et Kiel) au classement général de la saison 2010 !