Transat Jacques Vabre, du Havre au Costa Rica : entre continuité et nouveauté

La Transat Jacques Vabre, tout en restant fidèle à ses racines, innove. Elle partira de nouveau du Havre, ville résolument tournée vers le large. Novatrice, elle offrira aux navigateurs un nouveau parcours avec en point d’orgue une traversée de la Mer des Caraïbes. Innovation aussi avec une pléiade d’animations pour faire vivre les bassins de la cité normande pendant la semaine précédant le départ, innovation encore avec un nouveau dispositif permettant de relancer le suspense pendant la course.

 Un plateau homogène   

Première caractéristique de cette neuvième édition : l’homogénéité du plateau entre une flotte IMOCA où les plus affutés des navigateurs se retrouveront pour une confrontation qui s’annonce d’ores et déjà passionnante et une classe Multi50 qui proposera trois nouveaux multicoques au départ.

1/ IMOCA : légion étrangère : la relève ? 

Cette nouvelle édition sera marquée par la forte présence d’un contingent étranger rêvant de garnir leur tableau de chasse d’une course française. On surveillera de près Alex Thomson, plus motivé que jamais ou bien encore Mike Golding, sans oublier bien sûr les deux duos ibériques Alex Pella – Pépé Ribes et  Guillermo Altadill – Pachi Ribero qui ont démontré pour leur première participation à une course IMOCA qu’ils n’avaient pas de problème d’adaptation à leur nouveau support. Les femmes seront dignement représentées par les deux icones du dernier Vendée Globe : Samantha Davies qui courra avec Sydney Gavignet et Dee Caffari qui sera associée pour l’occasion à son complice Brian Thompson.

Ces 6 tandems étrangers devront faire face à des ténors tels que Michel Desjoyeaux, double vainqueur du Vendée Globe et récemment vainqueur de l’Istanbul Europa race, qui  viendra défendre son titre en embarquant à ses côtés un Jérémie Beyou fort de deux victoires d’étapes dans la dernière solitaire du Figaro. Ce dernier y retrouvera quelques uns de ses adversaires préférés, Roland Jourdain accompagné de Jean-Luc Nélias, Marc Guillemot et Charles Caudrelier, le duo Armel Le Cléac’h-Nicolas-Troussel ou bien encore Kito De Pavant qui s’est adjoint le talent prometteur du jeune François Gabart. Ajoutons encore Marc Thiercelin et Christopher Pratt, Sébastien Josse et Jean-François Cuzon, vainqueurs de belle manière du Fastnet 2009 ou bien encore Vincent Riou qui fera la passation de son plan Farr auprès d’Arnaud Boissières. On le voit, difficile d’établir un pronostic tant le plateau semble homogène.

 2/ Multi50 : des trouble-fêtes bienvenus

La nouvelle classe Multi50, en pleine expansion promet, elle aussi, de faire le spectacle. Tout d’abord parce que le roi incontesté de la série, Franck-Yves Escoffier qui naviguera avec Erwan Leroux, voit en même temps son rêve se réaliser et son hégémonie contestée. Le rêve était que la classe décolle, que de nouveaux projets compétitifs voient le jour. C’est le cas avec l’arrivée d’Yves le Blévec qui sera pour l’occasion  associé à Jean Le Cam : ce duo explosif vient sans l’ombre d’un doute pour la gagne. Autre bateau novateur, celui d’Hervé Cléris qui embarque à ses côtés un navigateur d’expérience en la personne de Christophe Dietsch. Trois nouveaux multicoques, trois architectes différents, la confrontation sera riche’enseignements.

  Un nouveau parcours pour une destination insolite 

Entre Panama au sud et Nicaragua au nord, le Costa Rica s’apprête à accueillir les concurrents de la Transat Jacques Vabre 2009. Ce  pays d’Amérique centrale mise sur un éco-tourisme maîtrisé, comme en témoigne le célèbre Parc national de Tortuguero, lieu de ponte des tortues de mer et sanctuaire protégé…

Au delà de la volonté des autorités de Puerto Limon de proposer un accueil des plus chaleureux aux concurrents de la Transat Jacques Vabre, ce nouveau parcours va proposer une traversée de la mer des Caraïbes, qui demandera sens tactique et qualités d’adaptation. Toutes les options seront possibles, avec un seul impératif : laisser la République Dominicaine à tribord pour les monocoques ; contourner en laissant l’île de la Barbade à tribord pour les multicoques. Un parcours qui laisse présager une arrivée groupée devant Puerto Limon. Au total, le parcours représentera 4730 milles pour les monocoques et 5050 pour les multicoques.

   Les nouveautés 2009

 1/ Un prologue inédit : Le Trophée Ville du Havre – Paul Vatine, samedi 31 octobre et dimanche 1er novembre.

 Les stars de la course au large, à armes égales dans un véritable stade nautique ; qui n’a pas rêvé de voir les marins du grand large en découdre de près, de les soutenir ? Pour 2009, pas de prologue sous les falaises de Sainte-Adresse, les bateaux resteront à disposition de la curiosité du public dans le bassin quand les navigateurs s’affronteront sur des monotypes dans le bassin de l’Eure à proximité immédiate du village. Régates commentées, interviews de skippers et de personnalités, l’ambiance promet d’être chaleureuse dans la semaine qui précède le départ.

 2/ Le mode furtif 

On entend parfois évoquer avec une certaine nostalgie, l’époque des premières courses transatlantiques quand un Eric Tabarly sortait de la brume en vainqueur devant Newport à la surprise générale… Aujourd’hui, les moyens modernes de communications permettent de suivre quasiment en temps réel les routes des concurrents en course… Au détriment parfois du suspense. Pour cette nouvelle édition, chaque bateau aura la possibilité de disparaître des classements et de la cartographie pendant 24 heures. Option tactique que l’on ne souhaite pas révéler, souci technique que l’on préfère masquer temporairement, chacun pourra échapper ainsi temporairement à la vigilance des autres concurrents.

3/ Des vacations interactives en direct 

Tous les jours de 12h30 à 14h, les vacations en direct sur le site internet permettront de faire le point sur la course. Avec la présence d’invités passionnés par la mer, la possibilité pour le public de poser des questions en direct par l’intermédiaire d’un processus interactif, l’heure et demi de vacation quotidienne est une véritable émission radiophonique sur la toile.

 4/ La Transat Jacques Vabre Virtuelle 

La Transat Jacques Vabre et Many Players proposent à toutes et à tous de courir la Transat Jacques Vabre de chez eux dans les conditions réelles de course : départ du Havre vers le Costa Rica en même temps que les concurrents de la Transat Jacques Vabre et dans les mêmes conditions météo.

Le jeu sera accessible depuis le site internet officiel de la course : www.jacques-vabre.com et sur www.virtualregatta.com, le premier portail mondial dédié aux courses au large virtuelles.

Pour la première fois les internautes pourront choisir leur parcours (monocoques ou multicoques) ainsi que le bateau (Imoca ou Multi50). 

Le développement durable au cœur de la course 

1/ Prendre la mer, agir pour la terre 

Pour cette édition 2009, les concurrents de la Transat Jacques Vabre signeront la charte « Prendre la mer, agir pour la terre » témoignant ainsi de leur attachement à la préservation des océans et de la planète. Les navigateurs qui sont, par essence, très sensibles aux questions d’environnement, car ils peuvent mesurer les effets néfastes de la dégradation des océans à chacune de leur traversée, pourront ainsi concrétiser leur engagement pour aider à la prise de conscience nécessaire en ce domaine.

 2/ Le parrainage du ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer

  Le ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer parraine la Transat Jacques Vabre 2009 parce qu’elle s’inscrit pleinement dans une démarche de développement durable, de connaissance et de respect des océans. Cette course, évènement sportif de haut niveau, formidable aventure humaine, porte les valeurs du Grenelle de la Mer : passion pour une mer qui oblige à son respect, à sa protection. De plus, la transat se mobilise plus que jamais pour réduire et compenser l’empreinte écologique de cet événement en s’engageant à réduire ses émissions de CO2.

 3/ Rainforest Alliance 

Rainforest Alliance est une ONG internationale dont la mission depuis plus de 20 ans est de préserver la biodiversité, d’assurer des moyens de subsistance durables en transformant les pratiques agricoles, les pratiques commerciales et le comportement des consommateurs.

Tout comme en 2007, La Transat Jacques Vabre soutient l’action de Rainforest Alliance et son engagement au service d’une agriculture durable. 

Compétition de haut vol, nouvelle destination, dispositif de communication renforcé, valeurs fondamentales conservées, engagement confirmé et renouvelé au service du développement durable,  tout est réuni pour que la cuvée 2009 de la Transat Jacques Vabre soit à nouveau exceptionnelle. Premier grand rendez-vous après le Vendée Globe 2008, elle promet des retrouvailles de qualité entre quelques uns des meilleurs coureurs au large du monde. La Transat Jacques Vabre va aussi porter sur les fonds baptismaux, la première grande course océanique d’une classe Multi50 en plein développement… Vivement novembre.