Trio de régates

Texte :

Alinghi très en forme à Cascais, des Suisses qui font une belle entrée dans le Tour de France à la Voile, et un championnat de Suisse de Surprise particulièrement réussi : c’est le triptyque de la semaine que nous retiendrons.

Difficile de ne pas céder à la tentation d’ouvrir une fenêtre de son navigateur pour visionner en live streaming les Extreme Sailing Series. Ceux qui sont passés à l’acte ont pu voir Alinghi dominer de bout en bout le rendez-vous de Cascais. En effet, les rouge et noir n’ont rien lâché à leurs adversaires et ont placé onze victoires de manche sur 28 courues, et en ne sortant du top 3 qu’à seulement 6 reprises. Une victoire qui leur permet de confirmer leur leadership au classement général sans pour autant les mettre à l’abri de leur dauphin, SAP, qui avec seulement un point de retard reste en embuscade pour les trois prochains actes de la saison.

Les Suisses en France

Le Tour de France à la Voile connaît cette année une participation helvète en hausse ! En plus des deux équipages du Centre d’Entraînement à la Régate, de Bernard Stamm sur Cheminée Poujoulat, on retrouve Elodie-Jane Mettraux et Nathalie Brugger qui rentrent dans la danse sur La Boulangère. Les trois formations ont d’ailleurs bien débuté la compétition. Après l’acte 2 de Dieppe, CER 2 – Ville de Genève pointait à la 8e place, Bernard Stamm à la 9e place et les filles de La Boulangère à la 12e place.

Surprise party

Retour sur le Léman où le Yacht Club du CERN accueillait à l’occasion de son 50e anniversaire le championnat de Suisse de Surprise à Versoix. Avec 26 participants et 5 nations représentées, la plus grande classe de lestés de Suisse démontre qu’elle se porte bien. Chanceuse, elle a pu entamer ses deux premiers jours de courses dans un flux de bise, d’abord soutenu, puis mollissant. C’est dans des airs plus légers que s’est conclu le championnat mardi en ayant pu lancer 10 manches sur les quatre jours. Le titre a fait l’objet de nombreux débats entre Emmanuel Müller de Bienne Voile et Étienne David qui courrait pour le compte du Centre d’Entraînement à la Régate. Ce sont finalement les Biennois qui ont eu le dernier mot avec très peu de manches en dehors du top 3. Pas de surprise, les favoris étaient bien au rendez-vous !