‘Trophée du Portugal’ : coup d’envoi demain

À la veille de la manche d’entraînement des TP52 Series, les marins effectuent les dernières mises au point pour cette quatrième et avant-dernière épreuve du Circuit Audi MedCup 2009. État des lieux.

De toutes les étapes de l’Audi MedCup, c’est sans doute la plus attendue. Pour ses magnifiques plages bordées de falaises et de rochers, pour ses vents de nord-ouest réguliers, mais aussi parce que c’est la seule épreuve du circuit qui se court en Atlantique et non en Méditerranée. Pour la troisième année consécutive, Portimão accueille la flotte des TP52 et promet six jours de régate intense.

On prend les mêmes, et on recommence. Dès demain mardi, les dix TP52 s’aligneront devant la Praia da Rocha pour la traditionnelle manche amicale qui marquera le début de cette semaine portugaise. Moins d’un mois après le Trophée de Sardaigne remporté par Emirates Team New Zealand, les équipages de la MedCup reprendront du service pour une rapide mise en jambe, histoire de voir dans quel état d’esprit les adversaires abordent cette épreuve, avant la der des ders le mois prochain à Carthagène.

L’équipe à battre est évidemment celle des Kiwis qui caracolent en tête du classement général avec plus de 30 points d’avance. Si peu de changements sont à noter dans la composition de l’équipage et dans la configuration du bateau, les marins n’ont pas chaumé ces dernières semaines. On a ainsi vu plusieurs Néo-zélandais prendre part à la célèbre Fastnet Race début août en Angleterre. Le tacticien d’ETNZ Ray Davies était à bord du super maxi Leopard, premier bateau sur la ligne d’arrivée. Quant à son coéquipier Richard Meacham, il était à bord de Ran, vainqueur de l’épreuve en IRC… aux côtés notamment du Britannique Steve Hayles, navigateur de Matador, grand rival des Néo-zélandais sur le circuit TP52 !

Parmi les autres équipiers partis s’entraîner loin du circuit MedCup, le navigateur de Bribón a fait très fort. Marcel Van Triest était en effet à bord du trimaran géant Banque Populaire de Pascal Bidégorry, tout nouveau détenteur du record de l’Atlantique en 3 jours, 15 heures, 25 heures et 48 secondes, et du record des 24 heures avec 908,2 milles parcourus. Le Néerlandais reviendra à bord du TP52 espagnol ragaillardi par cet incroyable exploit et tentera avec les hommes de Thierry Peponnet de remporter au moins une manche comme à Marseille en juin dernier et de remonter au classement général de la saison.

En plus des habituels tests et entraînements en TP52, les équipiers du Circuit Audi MedCup sont donc allés se faire la main sur d’autres supports. Mais attention, les conditions météo prévues cette semaine à Portimão n’auront pas grand chose à voir avec celles du Fastnet et de l’Atlantique Nord. Depuis leur arrivée ici au Portugal, les TP52 et les GP42 ont d’ailleurs peu navigué. La faute à un vent inexistant ou trop faible. Et cette tendance se confirme pour les jours à venir. D’après les prévisionnistes, le flotte va régater dans du petit temps, autour de 7-8 noeuds de nord-ouest toute la semaine, avec peut-être une pointe à 12-15 noeuds en fin de journée jeudi. 

Voir les vidéos sur la section Régate de skippers.tv