Un casting de rêve pour une 10e !

A trois jours du départ, l’agitation gagne peu à peu les pontons de la Transat AG2R LA MONDIALE. Après le tour de chauffe de dimanche dernier, les duos consacrent ces derniers jours aux ultimes préparatifs et contrôles d’usage. Doucement mais sûrement, chacun entre dans sa course, se plonge dans une météo annoncée complexe et se détache imperceptiblement de son statut de terrien. Pour leur faciliter la tâche, Concarneau les baigne de soleil et leur distille un peu de chaleur avant le saut dans le grand bain. Dans une ambiance des grands jours, le dixième anniversaire sonne définitivement comme un très beau rendez-vous. Le décor est planté, les acteurs sont prêts, ne reste plus qu’à dérouler le meilleur des scénarios. Revue de détail d’un casting haut en couleurs.

Ils sont venus, ils sont tous là !

      A événement exceptionnel, plateau exceptionnel et en la matière, le dixième opus de la Transat AG2R LA MONDIALE devrait tenir ses promesses. Au programme, six anciens vainqueurs bien décidés à accrocher un doublé, une liste alléchante de sérieux prétendants, des jeunes loups sans complexe et quelques équipages amateurs qui font toute la richesse de cette transatlantique en double à armes égales.
Honneur à ceux qui ont déjà fait l’histoire de la Transat AG2R LA MONDIALE et ont eu, une fois dans leur carrière forcément riche, le bonheur de décrocher les lauriers à Saint-Barth. Six marins déjà victorieux ont donc décidé de venir souffler les bougies de la dixième et de tenter de réaliser la passe de deux. Parmi eux, quatre avaient joué la gagne conjointement ; Armel Le Cléac’h (Brit Air) alors associé à Nicolas Troussel (Crédit Mutuel de Bretagne) et Laurent Pellecuer (Luisina) tenant du titre avec Jean-Paul Mouren (Groupe SNEF). Cette année, ils font sécession et s’allient à de nouvelles forces : Fabien Delahaye pour le premier, Thomas Rouxel pour le deuxième, Eric Drouglazet pour le troisième et enfin Paul Meilhat pour le Marseillais doyen de l’épreuve. Ajoutons à ces hommes d’expérience, le retour de ceux qui s’en sont allés depuis côtoyer d’autres mers, à l’image de Jean Le Cam qui partagera le bord de Nicolas Lunven (Generali) ou Kito de Pavant (Groupe Bel) qui fera course commune avec Sébastien Audigane, pour clore une liste qui en dit déjà long.

Outsiders et jeunes pousses à surveiller

      Mais ils ne seront pas que six à pouvoir prétendre jouer les premiers rôles sous le soleil antillais. Il faudra en effet compter avec ceux dont les noms figurent plus que régulièrement sur les premières marches des podiums des plus grandes épreuves. Feront ainsi figure de redoutables concurrents les fines lames que sont Gildas Morvan et Bertrand de Broc (Cercle Vert), Yann Eliès et Jérémie Beyou (Generali – Europ Assistance), vainqueurs du prologue de dimanche dernier, ou encore Armel Tripon et Franck Le Gal (Gedimat). A suivre également parmi les outsiders des associations, qui sonnent d’ores et déjà comme des valeurs sûres, à l’image de celle formée par Bernard Stamm et Gildas Mahé (Cheminées Poujoulat) ou encore des duos comme Jeanne Grégoire – Gérald Veniard (Banque Populaire) et Romain Attanasio – Samantha Davies (Savéol).
La jeune garde aura, quant à elle, à cœur de bousculer la hiérarchie et quelques idées préconçues. Pour ce faire, comptons sur la fougue de Ronan Treussart et Yannick Le Clech (Lufthansa), d’Adrien Hardy et Stanislas Maslard (Agir Recouvrement), de Laurent Gouezigoux et Bertrand Delesne (Trier C’est Préserver), de Joseph Brault et Antoine Koch (Gaspé 7), d’Eric Péron et Gwénaël Riou (Skipper Macif 2009), de Sébastien Picault et Laurent Bourgues (Kickers), de Miguel Danet et Damien Cloarec (Concarneau – Saint Barth) ou encore de Luce Molinier et Bertrand Castelnerac (BcomBio). A ceux là, mêlons l’équipage de MemoireStBarth.com incarné par Richard Ledée et par un Christophe Lebas dont on sait qu’il est capable d’écrire les meilleures partitions ou encore Christophe Bouvet et Yannick Bestaven (Save The Rich) dont l’amitié, la ténacité et la bonne humeur pourraient faire des étincelles.

De la richesse des mélanges

      Mais le circuit Figaro Bénéteau, en général, et la Transat AG2R LA MONDIALE, en particulier, ne seraient pas ce qu’ils sont sans le mélange des genres et le pétillant cocktail qui permet à des amateurs de partager la même histoire que des professionnels. Ils seront trois duos à apporter cette fraîcheur et à poser leur oeil neuf sur le dixième anniversaire d’une course dont ils rêvent depuis longtemps. Architecte naval, médecin, directeur de pépinière, chef de projet informatique, consultant, chef d’entreprise… Henry-Paul Schipman et Pierre Canevet (Maisons de l’Avenir – Urbatys), Yannig et Erwan Livory (Garmin – One Network Energies), Christophe Rateau et Sylvain Pontu (iSanté) seront des passionnés qui, le temps d’une parenthèse, dérouleront leur fil entre Concarneau et Saint-Barth.

      Ces 25 duos, ces 50 marins, seront autant de cadeaux pour le dixième anniversaire de la Transat AG2R La Mondiale. Dès dimanche prochain, 14 heures, le coup de canon libérateur leur ouvrira la voie vers Saint-Barth. Mais d’ici là, il faut échauffer les coeurs, les corps et les âmes. Les dernières nuits à terre devraient commencer à se voir rythmer par des rêves de large et les journées par les ultimes sollicitations… Mais que l’on se rassure, ils sont d’ores et déjà les plus heureux des hommes et des femmes.