Un français dans la course de la Rolex Sydney Hobart

L’édition 2010 de la Rolex Sydney Hobart dont le départ sera donné dimanche 26 décembre aura un très fort accent australien. Face aux 82 monocoques provenant des quatre coins du pays, seuls 6 voiliers étrangers, un américain, deux britanniques, un italien, un russe et un français, tenteront de faire face à cette terrible armada pour espérer remporter la Tattersall’s Cup.

Seul français en lice sur son X 43, l’Ange de Milon, Jacques Pelletier devrait s’aligner ce dimanche sur la ligne de départ de la Rolex Sydney Hobart 2010 si les mésaventures du convoyage de son voilier prennent fin. Du côté des favoris, Wild Oats XI, sérieux client pour la victoire en temps réel, devra tout de même se méfier d’Investec Loyal capable de grandes choses. Les conditions de cette édition devraient être bien différentes de celles des années passées, avec des vents forts et au près.

Si la grande majorité des équipiers des 89 voiliers engagés dans la course a déjà posé son sac à bord, il est un concurrent pour qui les heures tournent et le stress monte. Des problèmes d’acheminement et une très mauvaise gestion du timing de la part du transporteur ont bien failli coûter très cher à l’équipage français de Jacques Pelletier. Présent à Sydney depuis le 15 décembre, Jacques Pelletier, propriétaire et skipper de l’Ange de Milon, aura dû attendre le dernier moment pour enfin récupérer son voilier. Le compte à rebours est lancé pour cet équipage qui prépare la course depuis mars dernier. Jacques Pelletier doit désormais compter les minutes pour préparer le X 43 en un temps record après une arrivée tardive dans le Port de Newcastle, initialement prévue le 21 puis reportée au 22 décembre. « Si nous sommes sur la ligne de départ avec notre bateau fin prêt et performant, nous aurons déjà remporté une belle victoire. Nous sommes conscients que nous avons peu de chance de l’emporter à Hobart en temps compensé, mais cette présence en Australie est le rêve de toute une vie de marin. J’ai plusieurs transatlantiques à mon actif, mais je dois dire que cette course revêt une certaine fascination. » Nous confiait Jacques Pelletier avant son départ de France.

Les forces en présence

La victoire en temps réel sera une nouvelle fois l’affaire des Maxis dont Wild Oats XI en est le leader incontesté. Selon Neville Crichton, vainqueur de l’épreuve en 2009, Mark Richards, skipper de Wild Oats XI, devrait une nouvelle fois mener son 100 pieds à la victoire. Sur sa route, il devra composer avec 4 autres Maxis dont Investec LOYAL, très rapide au portant et seul véritable adversaire à sa mesure. Richards peut donc espérer une cinquième victoire en temps réel. En 2005, il avait mené Wild Oats XI dans un triplé unique avec la victoire en temps réel, celle en temps compensé et surtout le record de l’épreuve. Du côté de la catégorie des 60 et 70 pieds, Ran, Limit, Loki et Ichi Ban peuvent tous espérer remporter la victoire en temps compensé (Tattersall’s Cup) sauf si les prévisions météorologiques se maintiennent. En effet, les 89 participants devront affronter, lors des 2 premières journées, une dépression générant des vents de sud de 30 nœuds sur une mer assez formée. Une rotation du vent vers l’ouest puis vers le nord-ouest, mercredi, devrait permettre aux petites unités de surfer vers Hobart et ainsi entrevoir une victoire. Two True, le First 40 d’Andrew Saies, vainqueur en 2009, pourrait donc réitérer son exploit.

Il semble tout de même prématuré d’établir le moindre pronostic si ce n’est celui de voir très certainement Wild Oats XI filer vers un cinquième succès.

Dimanche prochain, plusieurs milliers de spectateurs présents sur la côte et devant leur écran de télévision, assisteront au départ de la plus mythique des courses au large, la Rolex Sydney Hobart Yacht Race.

Le départ de la course sera donné dans la baie de Sydney Dimanche 26 décembre à 13h.