Un jeune équipage genevois mène devant les stars du Match Race

VOILE :

« Un jeune équipage genevois mène devant les stars du Match Race »

 

Résultats intermédiaires

7è édition du BENTLEY GENEVE MATCH RACE

16 – 18 octobre 2009 

Genève, le 17 octobre 2009Dix des meilleurs barreurs mondiaux au classement mondial de l’ISAF (équivalent au classement ATP pour le tennis), se sont affrontés hier et aujourd’hui dans la rade pour la 7ème BENTLEY GENEVE MATCH RACE. Disputée en 45 matchs dignes de l’America’s Cup, la rencontre organisée par le Cercle de la Voile de la Société Nautique de Genève a démarré sous les meilleurs auspices. En tête du classement intermédiaire, c’est l’équipage genevois du CER mené par Jérôme Clerc qui mène devant une pointure mondiale en la matière, le français Bertrand Pacé. 

Une Bise soutenue (16-18 noeuds faiblissants dans l’après-midi) attendait les concurrents qui démarraient leurs premiers matchs dans la rade vendredi après-midi. A l’issue des 30 premiers matchs du Round Robin, c’est le français Bertrand Pacé qui mène le bal. Grand habitué de la discipline pour avoir couru plusieurs campagnes de l’America’s Cup (French Kiss, Ville de Paris, Team New Zealand, BMW Oracle, Areva), il remporte cinq matchs sur 6. 

Samedi matin, les manches reprennent pour boucler le Round Robin (ensemble de 45 matchs lors desquels chaque participant rencontre l’ensemble des autres participants une fois). À la surprise de tous, c’est finalement l’équipage de genevois du Centre d’Entraînement à la Régate (CER) qui parvient à se hisser au top du classement. À la barre, Jérôme Clerc n’en croit pas ses yeux. Sur un ton enjoué, le champion suisse de Surprise s’exprime toutefois avec une certaine réserve : « Nous sommes surpris et très ravis du résultat actuel. Classés au 542ème rang du classement de l’ISAF, nous partions complètement outsider de cette rencontre. Notre objectif était avant tout de travailler au contact d’autres bateaux pour une meilleure préparation au Tour de France à la Voile. Nous avons été invité à prendre part à cet événement car nous avons bénéficié de la wildcard (invitation) qui était mise au concours de l’épreuve de qualification qui se déroulait à Genève le week-end passé (Match Race de grade 3 qui réunissait 8 équipages). Peu habitués à ce genre de discipline, nous avons cherché à privilégier la vitesse du bateau et non pas à jouer avec les règles propres au Match Race. Nous avions décidé de simplifier notre navigation à l’extrême pour que ce bateau que nous connaissons très bien avance au plus vite. Et c’est précisément ce qui a payé ! Pour demain, on va tâcher de rester dans le même état d’esprit. Nous sommes certainement l’équipage qui a le moins de pression, c’est peut-être ça aussi qui nous a permis d’aligner autant de victoires… » 

Dimanche, les quatre meilleurs équipages se retrouveront sur le plan d’eau pour disputer les demi-finales et les finales. Selon les règles du Match Race, l’équipage en tête des éliminatoires peut choisir l’adversaire qu’il souhaite rencontrer lors des demi-finales. La « petite finale » (3ème et 4ème place) sera disputée dans la foulée, pour un duel au meilleur des trois matchs. La finale est attribuée au meilleur des cinq matchs.

Le spectacle promet d’être superbe et le public genevois est invité à venir apprécier les finesses d’une telle compétition depuis la jetée nord du port de la SNG.