Un plateau d’exception pour l’ouverture du Panerai Classic Yachts Challenge 2010

  

 Pour la cinquième année consécutive, Les Voiles d’Antibes ouvrait la saison Méditerranéenne du Panerai Classic Yachts Challenge. Avec plus de 50 yachts inscrits, les Voiles d’Antibes atteignaient leur record historique de participation. Un plateau exceptionnel de très grande qualité prouvant ainsi l’intérêt et la passion toujours grandissantes des armateurs, équipages, et artisans spécialisés, à entretenir et à embellir leurs unités. Pour preuve, l’arrivée remarquée à Antibes et sur le circuit méditerranéen de Eilean (1937) (Ketch Bermudien – Plan Fife de 22 mètres entièrement rénové en Italie) et de Mariska (1908) (15 Mètre JI – Plan Fife de 24 mètres entièrement rénové en France).

 Contrairement à l’édition mythique de 2009, qui avait vu Moonbeam IV et Moonbeam III s’affronter dans un match race d’anthologie par 30 nœuds de vent, l’édition 2010 s’est déroulée dans des moyennes plus estivales avec des brises journalières de 10 à 15 nœuds. Dans ces conditions particulières, la précision des réglages et l’analyse tactique du plan d’eau d’Antibes Juan-les-Pins ont souvent pris le dessus sur la puissance et la vélocité des bateaux.

 Les 7 classes de yachts étaient équilibrées, et tous les vainqueurs de l’édition 2009 étaient présents pour remettre leurs titres en jeux lors des 4 journées de course où  tous les parcours furent utilisés par le Comité. Les manches furent extrêmement disputés surtout dans la Classe des Big Boats où Moonbeam IV et Mariska durent batailler ferme pour s’adjuger la victoire finale, qui revient cette année à Mariska, après une lutte sportive pleine de suspense, et de respect mutuel, jusqu’à la dernière journée. Dans les autres classes, les résultats furent un peu moins serrés avec la domination de Bona Fide en Epoque Aurique, Rowdy en Epoque Marconi, South Australia en 12 Mètre JI. et Chaplin le bateau de course de la Marine Militaire Italienne en Classique Marconi.

 Mais Les Voiles d’Antibes – Trophée Panerai, ce fût aussi dans la plus pure tradition du Yachting, une édition sous le signe de la fête et de la musique. Dès le retour des Yachts, Moonbeam IV ouvrait le Bal avec sa Cornemuse, lançant ensuite l’éveil du Village des Voiles d’Antibes ou pas moins de 10 concerts eurent lieu en 5 jours, dans une ambiance festive et populaire. Organisé autour de l’Esplanade Saint-Jaume, à l’ombre de la nouvelle sculpture monumentale, le Nomade de l’artiste Jaume Plensa, l’accueil des équipages à terre était comme toujours, le plus chaleureux du circuit en alliant à la fois le Prestige (couronné par l’Invitation du Yacht Eilean à tous les équipages pour un Diner somptueux sur la terrasse du bastion) et tous les soirs des soirées populaires où les antibois rejoignaient les équipages pour animer dans la joie et la bonne humeur le Village des Voiles et le Port Vauban, 1er Port de Plaisance d’Europe.