fbpx

Voir l’America’s Cup aux Bermudes ?

Pourquoi aller assister à cette 35e America’s Cup sans défi suisse et loin de tout ?

Skippers a testé pour vous la 35e America’s Cup aux Bermudes, voici ce qu’il faut en retenir en tant que spectateur et amoureux de la voile. Nous avons identifié plusieurs bonnes raisons, au premier rang desquelles figurent la participation de Team Tilt à la Youth America’s Cup et le spectacle grandeur nature !

Tout d’abord, les Bermudes ne sont pas si loin (6 h 40 de vol depuis Londres). Pour cette petite île de 70 000 âmes dont la capitale Hamilton ne dépasse pas la taille de Versoix, l’America’s Cup est l’événement de l’année et les visiteurs sont accueillis avec ferveur. Tout l’archipel s’enthousiasme pour cette 35e édition, transformée en véritable fête de la voile sur l’eau (voir l’agenda ci-dessous) comme sur la terre ferme. Les régates de 20 minutes se déroulent l’après-midi juste devant le village de la Coupe, très animé (un peu à l’américaine) dont les gradins surplombent la ligne d’arrivée et sont équipés d’écrans géants avec commentaires. La retransmission en direct s’effectue aussi sur la plupart des bateaux spectateurs. Les coûts sont raisonnables (de $20 à $150, packages sur www.americascup.com/tickets) et les possibilités d’hébergement plus nombreuses que l’on ne pensait (gotobermuda.com). Même s’il existe des hôtels et B&B plus proches de la marina, ils sont un peu isolés, et nous conseillons de loger à Hamilton et d’emprunter les ferries qui la relient toutes les heures en 25 minutes.

La dernière fois aux Bermudes ?

Si les Kiwis gagnent (a priori ETNZ sera le Challenger of Record), la Coupe quitte les Bermudes. Grant Dalton explique pourquoi sur le Facebook de Skippers. Premiers des challengers des Qualifiers, ils ont choisi d’affronter des Anglais dont les piètres performances constituent la surprise de la Coupe, et les Français ont été logiquement éliminés, arrivés les derniers avec le plus petit budget. Radicalement différente des éditions d’Auckland et de Valence, la 35e édition mérite le détour. Au-delà des couleurs locales époustouflantes (eaux turquoise, végétation luxuriante et petites maisons multicolores), le spectacle des ACC filant à 40 nœuds est inédit. ETNZ a été le premier à effectuer une course en volant 100% du temps de la régate. On se rend mieux compte de la vitesse sur place que devant un écran. Rappelons aussi la touche suisse de cette America’s Cup, dont le directeur est Julien di Biase.

Tous derrière Team Tilt

L’équipe suisse de la Youth est arrivée sur place il y a une semaine et fait partie des favoris. Son skipper Sébastien Schneiter a expliqué à Skippers ce qui attend Team Tilt, et le skipper d’ETNZ Glenn Ashby revient sur ce qui fera la différence (voir le Facebook de Skippers). Les encourager lorsqu’ils quittent la base d’ETNZ depuis le Village de la Coupe, ou sur l’eau, en agitant drapeaux et cloches, ne peut que les motiver. Fêter la victoire avec eux serait une récompense au goût particulièrement onctueux. Contribuez à écrire cette page de l’histoire de la voile suisse !

Agenda Louis Vuitton America’s Cup

  • Jusqu’au 12 juin : demi-finales et finale des challengers
  • 12-16 juin : Red Bull Youth America’s Cup Qualifiers
  • 13-15 juin : Superyacht Regatta
  • 17-27 juin : America’s Cup Match by Louis Vuitton
  • 19-20 juin : J-Class Regatta
  • 20-21 juin : finale de la Red Bull Youth America’s Cup

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE.