fbpx

Quand la bise s’invite

Texte :

Le week-end dernier, une bise puissante et bien orientée a permis de courir une Syz Translemanique en Solitaire de tous les records. Elle a par contre moins réussi aux D35 qui n’ont pu valider que quatre manches alors qu’Éole ne daignait pas descendre en dessous de la barre règlementaire des 22 nœuds. Enfin, Swiss Olympic a dévoilé les noms des trois navigateurs qui représenteront la Suisse aux Jeux olympiques de la jeunesse le mois prochain à Buenos Aires.

Seulement trois virements de bord depuis Genève ont permis à Patrick Girod sur le Psaros 33 Raïjin d’arriver au niveau de Villeneuve à l’autre bout du lac. Grand vainqueur du temps réel, l’ancien Ministe a eu à se défaire d’Alain Gautier, qui lui courrait sur un bateau identique, le Psaros 33 Fujin. « Le Psaros 33 est un bateau queSYZTL18-38 je connais et qui est bien adapté à la navigation en solo, commente Patrick Girod. J’ai simplement cassé une latte de grand-voile, ce qui n’est pas mal compte tenu des conditions. Je tiens surtout à tirer mon chapeau à Alain Gautier qui débarque chaque année 24 h avant le départ, redécouvre le bateau et le plan d’eau, et parvient tout de même à terminer la course en deuxième position ». Pour mesurer l’étendue de la performance des solitaires, on retiendra que Patrick Girod a réalisé un chrono à moins d’une heure du Ruban Violet, et 27 minutes de mieux que Jean Psarofaghis sur son Psaros 40 lors du Bol d’Or Mirabaud 2017 couru par une belle bise.

Victoire d’un colosse sur le lac

En temps compensé, la bataille a été extrêmement serrée, et dans ces conditions musclées c’est un bateau taillé pour l’océan qui remporte la mise. Antonio Da Cruz a offert au Swan 44 Vire Vent IV sa première grande victoire. « Ce gros 12 tonnes était dans son élément, relate le skipper d’origine cap-verdienne, j’ai dû prendre un ris dans la grand-voile, mais ça n’a pas duré très longtemps. Je savais que je devais faire la différence au près, car j’étais pénalisé par le poids du bateau au portant ». Une montée tout en puissance qui lui a permis de résister au retour des bateaux plus légers, comme au Surprise du CER Sofies, barré par Nelson Mettraux, qui se classe deuxième et remporte par la même occasion le classement des Surprise totalisant 21 bateaux.

Trop de vent pour les D35

Toujours sur le Léman, les D35 effectuaient une rentrée musclée à l’occasion de l’Open du Yacht Club de Genève. Des coDSC9927nditions qui ont pris de court la flotte, et son leader en premier lieu. Avec trois manches très décevantes, Alinghi n’a pas eu l’occasion de redresser la barre et termine en dernière position de ce rendez-vous. Par contre, Zen Too peut avoir le sourire, puisque l’équipe remporte son premier Grand prix de la saison. 2e, Swisscom confirme son aisance sur ce type de parcours plutôt que sur les régates longue distance, tandis que Realteam, 3e, entame sa remontée au classement général.

Rendez-vous à Buenos Aires

Pour finir ce billet hebdomadaire, nous connaissons désormais la composition de la délégation suisse qui s’envolera pour les Jeux olympique de la jeunesse à Buenos Aires début octobre. Parmi les 39 jeunes athlètes suisses, trois représenteront Swiss Sailing. En Nacra 15, on s’attendait déjà à la sélection d’Arnaud Grange et de Marie van der Klink, mais la surprise est venue de Maxime Chabloz en kitesurf, retenu à la dernière minute en raison de ses superbes résultats au niveau international cette saison.