World Match Racing Tour : Copenhague, 8 mai 2016

Retour en eaux froides ! La mer du nord ça change des Bermudes et de Perth, ici, la mer n’est pas aussi salée et surtout elle fait environ 15 degrés de moins. Le positif ? Si le trajet en vélo du matin n’a pas suffi à t’ouvrir les yeux, la vague elle réveille à tous les coups.

Nous avons pu nous entraîner 3 jours sur place avant le début du second événement du World Match Racing Tour (9-14 mai). Depuis le dernier M32 Series event aux Bermudes, nous naviguons avec un équipage 100% féminin. Annie Lush qui est de retour parmi nous au poste de traveller, remise de sa blessure d’avant saison. Les entraînements comprennent des répétitions de manœuvres, des phases d’accélération au reaching avec le timing qui y est lié ainsi que des speed tests lorsque des compétiteurs sont présents.

Le M32 demande de la force physique et il nous faut concilier entre le fait de faire de la musculation et celle de ne pas prendre de poids pour rester sous la barre des 350 kilos. Bref, la pesée, c’est toujours une corvée et j’espère bien que les filles m’ont laissé un peu de marge cette fois ci ! On se réjouit d’avance du petit-déjeuner qui va suivre.

Demain, les choses sérieuses commencent avec la première partie de la régate : des courses en flotte de 5 bateaux à l’issue desquelles les 3 premiers de chaque groupe passent en 16ème de finale et les 4 et 5èmes de chaque groupe naviguent en sail off pour faire partie des 16 premiers.

Nous faisons partie du groupe 2 cette fois ci, comprenant les équipages de Canfield, Thomas, Aschenbrenner et Steele. Que Copenhague et sa petite sirène nous portent chance !