World Sailing : AG extraordinaire à Lausanne

Sous l’impulsion de Swiss Sailing et de son Vice-président François Schluchter, qui y oeuvre depuis trois ans, World Sailing (anciennement ISAF) tient son meeting semestriel début mai à Lausanne. Ce rendez-vous stratégique implique le plus haut niveau de l’exécutif de la Fédération internationale de voile, regroupant plus de 120 représentants pour débattre pendant cinq jours des événements, des équipements et de la gouvernance vélique en général. Ce rendez-vous est d’autant plus exceptionnel qu’il s’agit d’une triple rencontre : d’une part le « mid-year meeting » (qui rassemble des responsables du monde entier, les membres de l’executif, l’Audit Committee, l’Equipment Committee et l’Event Committee) à la Maison du sport international où World Sailing dispose d’un bureau, d’autre part les séances du Council ainsi que l’AGM extraordinaire (qui se tient normalement tous les quatre ans) au Beau Rivage, à côté du Musée olympique, où se sont déroulés depuis 20 ans de très nombreux Grand Prix des grands multicoques du lac. Les questions liées à Rio et aux différents supports y sont notamment abordées.

Pour Swiss Sailing, ce sommet est l’occasion d’améliorer encore ses relations et son influence auprès de World Sailing et de ses membres leaders d’opinion. François Schluchter précise ainsi : « Nous voulons que des spécialistes suisses dans les différents domaines de la voile puissent faire partie de l’élite dirigeante de la Fédération international de voile. Pour ce faire, il ne suffit pas d’avoir d’excellents candidats, mais il faut pouvoir être à même d’effectuer du lobby convaincant auprès des membres influents de World Sailing. Il est également important pour les instances dirigeantes de Swiss Sailing de montrer à ses membres que notre fédération est présente au niveau international. Nous avions déjà beaucoup oeuvré pour que l’ISAF ouvre un bureau à Lausanne. Nous sommes persuadés que World Sailing doit intensifier ses contacts tant avec les instances du sport olympique qu’avec les autres fédérations internationales du sport. Lausanne, ville olympique et quasi berceau d’Alinghi peut apporter beaucoup à la Fédération internationale de voile. Lors de discussions avec le Président Croce, nous avons insisté sur l’intérêt que pourrait avoir World Sailing à participer au développement de certains projets en collaboration avec, notamment, les grandes écoles techniques ». A suivre dans le prochain Skippers et dans notre newsletter mensuelle.