Yacht Racing Forum: Sport et business

Texte :

Organisé par le Suisse Bernard Schopfer avec le soutien de World Sailing, le Yacht Racing Forum prend toujours plus d’envergure.

Yacht Racing Forum - MalteEn l’espace de neuf ans, le Yacht Racing Forum s’est imposé comme un rendez-vous incontournable pour l’ensemble des acteurs impliqués dans l’économie de la voile de haut niveau. Du 28 au 29 novembre dernier, la 9e édition s’est tenue à Malte, le rendez-vous prend de l’envergure dans le milieu de la voile internationale et Skippers y est associé. On y croise de tout : des CEO de grands circuits de régates, des architectes, des constructeurs, des officiels, des sportifs et même… des journalistes. Tout ce beau monde ne se réunit ni pour refaire le monde ni pour réinventer la roue, mais plutôt dans l’espoir de faire de bonnes affaires et d’échanger sur l’avenir du sport.

Design et technologie, management des risques ou encore business et marketing étaient au programme des conférences et ont permis de mettre en évidence les grands débats qui traversent aujourd’hui la voile sportive. Quelle direction prendre pour notre sport en transition ? Un sport par nature influencé par l’innovation technologique, parfois plus rapide que l’évolution des pratiques, des règlements et des institutions. Les questions de sécurité et de format de course posées par le déploiement des foils sur tous les types de supports en sont de bonnes illustrations et occupent à l’heure actuelle une bonne partie des débats et des discussions informelles. Des foils pour la course au large ? Multicoques ou monocoques ? Départ au reaching en GC32, jusqu’à combien d’unités ?

D’autres échanges nourris ont eu lieu. À propos de la médiatisation de la voile et de l’utilisation des canaux numériques par exemple. Le succès de la diffusion du Vendée Globe via les Facebook Live montre que de nouvelles possibilités s’ouvrent aujourd’hui à la communauté vélique pour augmenter son exposition et proposer un format médiatique avec une audience plus large que celle des passionnés. Pourquoi ? Parce que l’audience est une donnée centrale dans le marketing sportif dont le modèle économique repose en grande partie sur le sponsoring, condition sine qua non du financement de nombreux projets. Sans budgets, pas de bateaux, pas d’exploit, ni d’aventure, bref… pas de rêves. D’ailleurs, chacun s’est réjoui de l’intervention du CEO de World Sailing, Andy Hunt, qui est venu défendre une stratégie d’intervention de la fédération internationale plus transversale et surtout avec une approche plus commerciale. De quoi satisfaire les 280 participants, parties prenantes de ce qui s’affirme comme un vrai secteur économique. Le prochain rendez-vous est donné, du 27 au 28 novembre prochain à Aarhus au Danemark.