Accueil Actu Voile Régates Internationales

Régates Internationales

La Solitaire Bompard – Le Figaro : Impitoyable Figaro

En terminant 3e bizut de la Solitaire Bompard – Le Figaro, Justine Mettraux a réalisé l’objectif qu’elle s’était fixé sur cette épreuve qui figure parmi les plus dures au monde. Un résultat de bon augure pour la suite de son parcours vers le Vendée Globe 2020.

Monnin : nouvelle saison, nouveau nom

L’équipe suisse de match race menée par Eric Monnin navigue dorénavant sous les couleurs de son sponsor titre, Albert Riele, une marque de montres suisses.

Justine Mettraux et TeamWork : l’histoire continue

Après une première collaboration fructueuse qui a permis à Justine Mettraux d’accrocher la seconde place de la Mini 2013, l’entreprise suisse de services informatiques la soutiendra sur la Solitaire du Figaro cet été.

Mini Transat 2017 : le projet Valentin Gautier

[:de]Kaum ist die letzte Mini Transat vorbei, profiliert sich ein neuer Schweizer Mini-Segler. Valentin Gautier, ein junger Regatteur, Trainer und technischer Mitarbeiter beim CER Genf, hat im März diesen Jahres seine werftneue Pogo 3 in der Société Nautique de Genève bei bretonischem Wetter auf den Namen Shaman getauft. [:]

Alan Roura : deux transat, un record et un Vendée

Le benjamin suisse de la course au large aura un programme chargé cette année. Il s’est élancé le 9 avril dernier dans une nouvelle course au départ de Lanzarote et à destination de Newport qui devrait lui permettre de décrocher, si tout va bien, son ticket qualificatif pour le Vendée Globe.

Mirabaud Yacht Racing Image : les gagnants récompensés

135 photographes professionnels représentant 29 pays ont participé à l’édition 2015 du concours. 38 555 votes ont été pris en compte sur une formidable sélection d’images de l’année de voile écoulée.

Red Bull Foiling Generation : donne des ailes !

Après son lancement l’année dernière, la Red Bull Foiling Generation débarque en Suisse. Du 1er au 3 juillet prochain, une course nationale de Flying Phantom pour les jeunes athlètes de 16 à 20 ans sera lancée à Genève.

NACRA 15 : le choix de World Sailing pour les juniors

Petit frère du Nacra 17, le Nacra 15 a été désigné par World Sailing (anciennement ISAF) l’hiver passé pour devenir la passerelle d’accès des jeunes au catamaran olympique, et c’est dans ce sens qu’il a été dessiné pour remplacer les Hobby 16 et SL 16.

Clipper : LMAX Exchange caracole en tête

En huit manches disputées pour l’heure, le bateau emmené par Olivier Cardin, assisté entre autre par le Genevois Dominique Hausser, a accroché quatre victoires à son tableau de chasse et conserve la tête du général.

Coupe de l’America: En attendant 2017 on se jauge, on s’organise…

Oman a découvert sur son sol la Coupe de l’America avec la 4e étape des Louis Vuitton AC World Series. Sir Ben Ainslie renoue avec la victoire, les Kiwis conservent le leadership et les Français se réveillent enfin. Team Tilt, de son côté, mise toujours sur la jeunesse.

ARTICLES LES PLUS LUS

Superyacht Cup Palma 2022

Quand la taille compte… Rencontre annuelle des voiliers les plus prestigieux du monde, la Superyacht Cup 2022 n’a réuni...

Permis Moteur

Tout savoir pour exceller à l’examen Les beaux jours arrivent et vous avez envie de profiter d’un des nombreux...

Megève

Un art de vivre séculaire Réputée depuis plus d’un siècle, Megève est une station qui a su évoluer sans...

Ita 12.98 : contemporain et sportif

Texte : François Tregouet Tout amateur de course-croisière moderne ne peut qu’attendre avec impatience le nouvel opus d’Italia Yachts....

Vidéo : Plongez dans l’univers Amel

Skippers continue de vous proposer des expériences immersives dans le monde des plus belles unités. Rendez-vous sur notre chaîne Youtube pour en...

DERNIERS ARTICLES

Superyacht Cup Palma 2022

Quand la taille compte… Rencontre annuelle des voiliers les plus prestigieux du monde, la Superyacht Cup 2022 n’a réuni...

Permis Moteur

Tout savoir pour exceller à l’examen Les beaux jours arrivent et vous avez envie de profiter d’un des nombreux...

Megève

Un art de vivre séculaire Réputée depuis plus d’un siècle, Megève est une station qui a su évoluer sans...

Ita 12.98 : contemporain et sportif

Texte : François Tregouet Tout amateur de course-croisière moderne ne peut qu’attendre avec impatience le nouvel opus d’Italia Yachts....

Vidéo : Plongez dans l’univers Amel

Skippers continue de vous proposer des expériences immersives dans le monde des plus belles unités. Rendez-vous sur notre chaîne Youtube pour en...

Toute l’actu des régates, en Suisse et dans le monde. Les clubs, les championnats, journée par journée et manche par manche, les courses, le classement, toutes les classes et les clubs, le calendrier et même de l’entraînement : le monde de la régate dans son ensemble. Du bateau, de la voile, de l’aviron parfois, toujours de l’eau : des courses illustrées en photos année après année, saisons après saison.
La voile est une passion qui se décline en plusieurs catégories. Parmi elles, la course, l’excitation de la ligne de départ, l’ambition d’arracher un titre national, la joie de l’entraînement, le travail en équipe et en club, les championnats, la pression du classement et des résultats… tout cela au service de la voile. En ligne, par équipe ou solo, par manches, en championnat, en ligue, en France ou ailleurs en Europe et dans le monde, les bateaux y concourant chaque année, classe par classe, au fil d’un calendrier toujours plus excitant. Du haut niveau, un challenge permanent, les jeunes qui compteront demain, suivez tout sur les régates et les championnats qui regroupent les bateaux les plus rapides du monde.

Parmi les articles de cette page :
Une course de windfoil au programme des Jeux olympiques. Avis aux amateurs, l’entraînement va être compétitif : dès l’année 2024, des régates de windfoil auront lieu aux JO. Les jeunes Suisses qui voudront valider leur inscription vont devoir redoubler d’efforts et se jeter à l’eau pour se frotter aux meilleurs du monde. Parmi les jeunes loups qui veulent rafler la mise, Elia Colombo qui a terminé 8e du championnat du monde de foil IFCA qui s’est tenu à Silvaplana…

La première manche de la régate Figaro 3. Avec un début de course très proche de la livraison de certains bateaux, les organisateurs ont fait en sorte que les trois manches de l’épreuve partent et arrivent au même endroit afin d’assurer l’assistance en cas de problème de jeunesse. Une précaution qui s’est avérée judicieuse, vu le nombre de jeunes sur la ligne de départ au début de la journée. Une journée difficile, de la casse sur nombre de bateaux et des résultats inattendues pour ce haut lieu national de la régate.

Norbert Sedlacek n’a pas peur de se jeter à l’eau. Pour sa course aux records, il s’est lancé sur son bateau pour un parcours en solitaire théorique de 34’000 milles au départ du littoral français qui l’emmènera à travers le passage du Nord-Ouest avant une descente vers le cap Horn, puis une circumnavigation autour de l’Antarctique, avant de remonter vers les Sables suite à un second franchissement du cap Horn. Il avait dû avorter sa tentative l’an passé au large de l’Irlande en raison de plusieurs incidents techniques, mais mise sur de petites réparations pour réussir ce qui serait une première.

La Nouvelle-Calédonie – territoire de France perdu dans le Pacifique – faisait figure d’étape incontournable pour le trimaran solaire de l’association Race for Water qui sillonne les mers du monde pour lutter contre la pollution plastique. Il s’agit en effet du plus grand lagon au monde, composé d’une biodiversité exceptionnelle reconnue par l’ensemble de la communauté scientifique.

La classe Ultim devait partir pour sa première course autour du monde en solitaire cette année, mais la Route du Rhum a bouleversé le calendrier et contraint les géants des mers à repousser leur projet. Quatre de ces bateaux titans se lanceront néanmoins cet automne pour rafler la mise dans une course palpitante comportant trois manches en double : Brest- Rio/Rio-Le Cap/Le Cap-Brest. Une flotte de haut niveau pour un challenge palpitant.

Razzia de médailles pour SST. On ne les attendait pas là : Kilian Wagen et Grégoire Siegwart, le duo en association sur classe 470, ont surpris tout le monde en avril – y compris eux-mêmes–, lors de des championnats du monde de Gênes. A la troisième place du classement général au moment d’entamer leur première Medal Race en coupe du monde de leur carrière, ils ont retroussé leurs manches et sont parvenus à maintenir leur avance, en équipe, face à l’élite mondiale, aux meilleurs clubs, aux meilleurs bateaux. Pour Maud Jayet, en classe Laser Radial, l’effet de surprise n’était pas aussi fracassant, même si sa 3e place au classement est un pas de plus dans sa préparation pour Tokyo et lui assure une belle saison et de beaux résultats. Notons que la sociétaire de la SNG est par ailleurs la première athlète à avoir validé l’inscription d’un bateau suisse pour Tokyo lors des régates des mondiaux d’Aarhus l’année passée. De bon augure pour le sport de voile national, dont le calendrier à venir s’annonce chargé en courses à enjeu. Les efforts à l’entraînement devront payer si la Suisse veut espérer des résultats à la hauteur. L’association du talent et de l’effort est à ce prix.

Les résultats de la Primo Cup : à Monaco, les Suisses n’ont pas failli à leur réputation et fait honneur à leur niveau lors du challenge de la traditionnelle Primo Cup. Toujours aux avant-postes du classement, on décompte pas moins de quatre bateaux suisses à avoir passé la ligne d’arrivée dans le top 10 d’une belle flotte de classe J/70. Le meilleur d’entre eux n’est autre que Thomas Studer du club de Neuchâtel qui monte sur la troisième marche du podium. Suivent au classement de la régate Stefan Seger (6e place), Bruno Zeltner (8e place) et Emmanuel Muller (10e place). Dans la classe plus modeste (par sa taille) des Longtze, on a assisté à un doublé helvète avec Jarmo Wieland à la première place du classement et Steffen Schneider à la troisième. Une belle journée et de très belles courses pour le sport national. De l’avis général, la Suisse est au niveau et montre de vrais progrès sur l’eau. Elle peut nourrir de vraies ambitions pour les championnats à venir, cette saison et la saison suivante encore.