Championnat suisse de Surprise 2008

Jeudi 21 août, la baie de Morges est le théâtre des premières manches du championnat suisse international de la classe Surprise. 50 bateaux sont réunis pour l’occasion. Les équipages, parmi lesquels on dénombre plusieurs champions suisses de la série, sont affutés et la bagarre s’annonce rude. Le favori, Eric Monnin multiple champion et meilleur «matchracer» de Suisse, place d’entrée la barre très haut en remportant la première manche avec une confortable avance. Les autres prétendants, Alain Marchand, Michel Glaus et Michel Vaucher, l’armada des CER, Mirabaud boys and girls sont en embuscade et sont bien décidés à ne pas se laisser faire. La deuxième manche s’annonce chaude mais par manque de vent elle est annulée dès le premier tiers du bord de spi; la fameuse baie des dieux faillerait-elle à sa réputation? On remet donc les hostilités au lendemain, jour qui s’annonce maussade et humide. Heureusement, la météo n’est pas une science infaillible et le vent sera bien présent le deuxième jour, fraichissant même pour monter jusqu’à 15 nœuds. L’équipage Monnin confirme ses ambitions, remporte une nouvelle manche et s’installe fermement au 1er rang. Les poursuivants ont de la peine à trouver leur leader mais Alain Marchand (St Jacques), Lucien Cujean (CER Implenia) et Jérôme Clerc (CER Realtime-Forex) mènent la danse.
Les viennent ensuite sont certes à déjà au moins 9 points du premier mais les jeux sont loin d’être faits; 12 manches prévues c’est long et dans une flotte de 50 bateaux, personne n’est à l’abri d’une «tôle». La tempête du vendredi soir (20-30 nœuds et belle pluie) vient à point pour rafraîchir les esprits et augure d’une troisième journée sportive. Dès la première manche du jour, Eric Monnin encaisse une BFD qui lui coûte 51 points et n’a plus droit à l’erreur! L’espoir renaît chez certains concurrents alors que d’autres prétendants ont plongé au-delà des limites. La journée va se dérouler d’une manière assez chaotique et la mise en place de la 7e manche donne des sueurs froides au comité mais certainement pas aux poseurs de bouées tant Eole (un dieu lui aussi!) se montre capricieux. Heureusement, dans le courant de l’après-midi, du vent plus frais s’établit enfin et deux belles manches peuvent être courues. Monnin se rassure en se classant deux fois deuxième. Et profitant d’une performance moyenne de Marchand, les deux CER, Lucien Cujean et Jérôme Clerc se hissent au 2e et 3e rang. A ce stade de la compétition, à moins d’une grosse surprise, le vainqueur semble désigné et le jeune Lucien Cujean se confirme comme le premier des poursuivants en manifestant une régularité salutaire dans ce genre d’épreuve. La journée a cependant été caractérisée par deux départs sous «black Flag», cruels pour certains à l’image de Michel Vaucher, écopant d’un BFD qui le précipite au 16e rang.
Difficile, dès ce moment, de revenir parmi les dix meilleurs. Et il fallut un dimanche de beau temps et une funeste 9e manche dans un Morget évanescent pour que le classement subisse un chamboulement fatal à la famille Monnin; seuls 8 bateaux franchissent la ligne dans les temps et le Va…Rhum? n’est pas de la partie! Cette avalanche de DNF va remettre certaines pendules à l’heure (Vaucher revient dans les dix premiers signant une belle 3e place!) mais surtout va laisser la victoire au brillant lasériste qu’est Lucien Cujean du CNV. Même une victoire de Monnin à la dernière manche n’y changera rien. Au troisième rang, Alain Marchand supplante Jérôme Clerc de 3 points. L’heure des comptes est plutôt amère pour l’équipage qui a dominé le championnat de bout en bout mais le CER Implenia, Lucien Cujean, Julien Monnier, Elodie Mettraux, Mathieu Fischer, Antoine Thorens et Justine Mettraux ont largement mérité leur titre!

www.cnmorges.ch