Fountaine Pajot Alegria 67 – Luxe, confort et performances

Fort d’un lancement international réussi, le catamaran amiral du constructeur Fountaine Pajot a été commandé à une trentaine d’exemplaires en moins d’un an. Portrait express d’un futur best-seller XXL, bientôt décliné en version moteur.

Cannes, Miami, Singapour : l’Alegria 67 a sorti le grand jeu pour se faire connaître lors des rendez-vous du nautisme les plus prestigieux. Bien en a pris à Fountaine Pajot puisque son plus grand modèle a connu un succès immédiat. Au-delà de ce lancement réussi, l’Alegria est une incontestable réussite. Son design élégant et moderne reste sobre et intemporel tandis que le dessin particulièrement travaillé des carènes lui offre de belles performances sous voiles – même à pleine charge et par vent médium. Lors d’un convoyage, un équipage à même relevé une pointe à 17 noeuds, une performance exceptionnelle pour un catamaran de 33 tonnes lège.

Un flybridge immense
Vu le gabarit du 67, les architectes ont logiquement opté pour un flybridge ; c’est là qu’est installé le poste de manoeuvres, avec ses deux barres à roue et quatre imposants winches électriques. Ce catamaran a été pensé pour être gérable en équipage réduit – un skipper et une hôtesse maîtrisent sans difficulté cette unité. À l’arrière, une vaste zone de farniente. Le pont inférieur offre un cockpit parfaitement protégé par le bimini : la table est assez grande pour accueillir 12 à 14 convives. La plate-forme hydraulique est parfaite pour la baignade au mouillage, mais également pour mettre à l’eau l’annexe.

Un jacuzzi pour le propriétaire
Pensé tout autant pour un usage propriétaire que charter, l’Alegria 67 propose une cuisine dans la nacelle ou en coursive. Cette dernière disposition supprime une cabine double – on en compte quatre à six – mais libère totalement le carré. Les emménagements ont été traités avec des matériaux luxueux et une finition très flatteuse. Le must ? L’immense cabine propriétaire avec accès direct au cockpit avant et à son jacuzzi…