Les joies de la glisse

Texte :

Entre l’incontournable Engadinwind à Silvaplana et le deuxième acte de la Swiss Sailing Challenge League à Davos, les Grisons ont fait leur show le week-end passé. Ils n’étaient pas seuls, car la jeune Anja von Allmen est arrivée sur le toit du monde des Laser 4.7, Éric Monnin s’est imposé au match race polonais de Sopot et le Bol d’Or du lac de Joux a lui tenu sa 53e édition.

L’Engadinwind est tout simplement la plus vieille compétition de windsurf au monde toujours en activité. Au fil des ans, le lac de Silvaplana, bénit par son thermique le Maloja, est devenu LE rendez-vous de la fin août pour la communauté de la glisse. Cette année, avec le championnat du monde de windfoil IFCA qui s’y tenait, certains des meilleurs compétiteurs de planète ont fait le déplacement pour un spectacle garanti .Un jeune suisse, Elia Colombo, est d’ailleurs parvenu à se hisser à la 8e place d’une flotte incroyablement relevée, alors que le vétéran suisse de la RS:X, Richard Stauffacher, termine également à une belle 10e place. De son côté, le traditionnel Engadin Marathon, 42 km de navigation autour du lac, a réuni quasiment 120 planchistes, kiters et quelques Moth à foils. Un magnifique rendez-vous qui a couronné une nouvelle fois la suprématie des kites à foil avec le Suisse Bruce Kessler qui est parvenu à boucler la distance en seulement 38 minutes et 50 secondes, donc à une vitesse moyenne de plus de 35 nœuds ! Côté freestyle, le phénomène Balz Müller a porté haut les couleurs de la Suisse dans la première compétition de foil freestyle de l’histoire et également avec une 3e place dans la compétition de tow-in freestyle. Place désormais au championnat de Suisse de windsurf qui débutera ce jeudi, toujours à Silvaplana !

Dans la vallée voisine de Davos, un week-end ensoleillé a permis à la Swiss Sailing Challenge League (la seconde division) de lancer nombreuses manches. Le terrain a souri aux jeunes du Cercle de la Voile de Vevey la Tour qui ont largement pris l’ascendant sur le reste de la flotte avec une plus mauvaise manche de quatrième.

On connaissait son potentiel après de brillantes années au sein de la série Optimist, mais Anja von Allmen vient de bluffer son monde en décrochant de manière impérieuse le titre mondial féminin de Laser 4.7. La jeune regrattière du RC Oberhofen s’est imposée avant même de courir la dernière journée lors des mondiaux organisés fin août à Kingston au Canada. Après avoir manqué de peu le bronze européen fin mai, Anja est revenue plus forte que jamais et ce titre en poche devrait lui donner des ailes pour la suite.

Au nord de l’Europe maintenant, dans la baie de Gdansk, à Sopot, Éric Monnin s’est à nouveau confronté à la crème du match race international. Une belle saison pour le Suisse qui parvient à nouveau à s’imposer face à des pointures tels que le Polonais Jablonski ou l’Estonien Mati Sepp. Une issue victorieuse, malheureusement déterminée sur la base du Round Robin en raison du manque de vent.

Une pénurie de vent qu’a également connu le Bol d’Or du lac de Joux qui s’est couru dans du petit temps. Dans ces conditions, l’avantage est revenu aux locaux de l’étape, Yanis Andrebe et Alexandre Schmied qui sont parvenus à boucler le parcours 3 heures 32 minutes de navigation.