Du lac de Neuchâtel à l’océan en passant par l’Adriatique

Une finale haletante de la Swiss Sailing League, de la bataille en match racing avec Éric Monnin, une régate mémorable de Dragon en Méditerranée et une Mini Transat avec une participation record de 87 bateaux. Voici ce que nous retenons de la truculente actualité nautique !

Alors que depuis 2015 le RC Bodensee s’imposait chaque saison sur la Swiss Sailing League à la lutte avec la Société Nautique de Genève et le RC Oberhofen, la hiérarchie de cette année a été complètement bouleversée à l’issue de la finale disputée à Neuchâtel le week-end dernier. Le fort coup d’ouest qui s’est abattu sur le lac a donné lieu à de magnifiques surfs dès la première course. Au total, c’est 28 manches qui ont pu être lancées, avec une domination nette du SV Kreuzlingen emmené par Tom Rüegge. En raison d’une contre-performance de la SNG de Guillaume Girod qui termine 8de cette finale, les marins du lac de Constance ont pu décrocher le titre devant la Bordée de Tribord et le club genevois. C’est la première fois de l’histoire de la league que le titre change de mains, tandis que la SNG s’est hissée sur chacun des podiums, mais sans jamais parvenir à décrocher la victoire !

Le sens de la gagne n’a par contre pas fait défaut à Éric Monnin lors de la finale de l’European Match Racing Tour en Croatie. Le leader du Capvis Swiss Match Race Team est parvenu à se défaire du français Maxime Mesnil en finale par un score de 3-1.

Dans l’Adriatique toujours, du côté de San Remo, se déroule un événement de grande envergure. Pour célébrer comme il se doit les 90 ans des Dragon, près de 162 équipages ont fait le déplacement pour une semaine de régates et de festivités. Au sein de cette flotte impressionnante, neuf formations suisses ont fait le déplacement et devraient vivre un moment inoubliable aujourd’hui avec la régate anniversaire qui réunira l’ensemble des bateaux sur la même ligne de départ !

Un autre départ fantastique, celui de la Mini Transat a enfin pu être donné samedi dernier après une longue période d’attente. Lancée dans de petits airs, le golfe de Gascogne n’avait plus grand-chose à voir avec l’impressionnant chantier à ciel ouvert de la semaine précédente ! Après le passage d’un premier front et des conditions maniables, les Ministes devraient prendre un bon coup d’accélérateur le long du Portugal avant de négocier des hautes pressions un peu plus au sud. Les favoris sont pour l’instant aux commandes : Axel Trehin à la lutte avec François Jambou en Proto et Ambrogio Beccaria talonné par Félix de Navacelle en Série. Les deux Suisses engagés dans l’aventure naviguent pour l’heure proprement au milieu du paquet et oscillent entre le 40e et la 50e place des Mini de série.