Mega yacht en carbone

Si le Wally 143 incarne la quatrième vague de la révolution Wally, son concept s’appuie sur les valeurs qui ont propulsé le chantier monégasque en tête des yachts les plus prisés des tycoons: un design puissant et des lignes pures, une bonne dose d’exclusivité, du tek pour le confort et du high-tech pour les performances. Ce ne sont donc pas simplement les voiles 3DL et le mât qui sont composés de carbone, mais la coque également. On retrouve également dans l’Esense la même volonté d’échanges entres les diverses zones de vie, qu’elles soient situées à l’intérieur ou sur le pont du bateau.

La diversification entamée par Wally vers les yachts à moteur, voire les super paquebots de luxe, n’a donc pas affecté la créativité de ses designers en matière de voiliers. Aujourd’hui, Wally produit plus de tenders de luxe et autres unités à moteur (Wally Power) que de voiliers (un tiers de voiliers et deux tiers à moteur). Souvenez-vous du bateau à moteur super design imaginé par le héros du film futuriste The Island, c’était un Wally. Pour mettre toutes les chances de son côté et espérer en croiser un au fil de l’eau, c’est en Méditerranée que se trouve la plus forte concentration, notamment à Palma et Monaco. Peut-être bientôt aussi une rutilante unité amarrée à la très exclusive Super Yacht Marina de Valence?

L’Esense y aurait en tous cas toute sa légitimité. Imaginez un pont de 180m2 entièrement utilisable sur lequel se déplacer, voire s’installer, librement. Il s’agit presque d’un cockpit ouvert de 43m de long! Ajoutez à cet espace de grand air une terrasse de 21m2 au niveau de la mer, en poupe, accessible directement depuis l’intérieur du bateau. A l’intérieur, les zones de vie sont conçues pour faciliter la circulation et optimiser le confort. L’équipage dispose de trois cabines, dont la suite du capitaine, alors que le propriétaire bénéficie d’une large suite (forcément avec un lit king size) équipée d’une énorme salle de bain. Subtilité appréciable, l’une des cabines doubles des invités peut se transformer en lounge au niveau de l’entrée principale, alors que les deux autres peuvent s’intégrer au salon grâce à un ingénieux système coulissant. Toutes les cabines des invités comprennent douches et toilettes. Douze personnes peuvent s’assoir autour de la table du salon. Le design intérieur d’Esense a été confié à Odile Decq, le cabinet d’architecte étant Tripp Design Naval Architecture.

Le confort ne concerne pas seulement l’habitabilité du Wally 143 mais également sa maniabilité. Système hydraulique poussé et automatisation des commandes viennent assister chaque manœuvre, alors que la quille rétractible permet de réduire le tirant d’eau de 6 à 4m (pour un déplacement de 140 tonnes et une vitesse de croisière au moteur de 14 nœuds).

Ce concept de mega yacht personnalisé séduit de plus en plus de propriétaires fortunés, et le chantier Wally travaille déjà sur sa prochaine méga commande, une unité de 148 pieds devisée autour de 21 millions d’euros. D’ailleurs 87% de la production de l’icône du design nautique s’effectuent sur mesure. Pour les autres, comptez 0,5 million d’euros pour le Wally Tender, l’entrée de gamme chez Wally, ou contemplez toutes les créations sur www.wally.com, l’entrée y est libre.