Nouveaux sacres

Texte :

La semaine passée, quelques habitués de titres prestigieux ont refait main basse sur des compétitions où ils avaient coutume de briller. En mer, à Cowes, Jean Fabre sur Yquem II et Angelo Mazzarella sur Carron II ont dominé la scène mondiale des 8 m JI, tandis que l’estrade lémanique a été trustée durant 5 jours par des Biennois : Emmanuel Müller et Lorenz Kausche.

Jean Fabre avait manqué de peu le sacre l’an passé lors du championnat du monde de 8 m JI organisé sur le lac de Constance. Il a pris sa revanche cette année face à Conquistador, celui-là même qui l’avait devancé en 2018. Une régate qu’il remporte haut la main avec sept victoires et deux secondes places… pour neuf manches ! En catégorie Neptune, Angelo Mazzarella sur Carron II empoche à nouveau le titre octroyé aux bateaux classiques. Un doublé Suisse donc, qui plus est au pays de la Royal Navy, une belle démonstration des qualités des marins d’eau douce !

5 jours de pétole et de chaleur

En parlant d’eau douce, ils ne régataient pas sur leur lac, mais Emmanuel Müller et Lorenz Kausche ont mis tout le monde d’accord sur les 5 Jours du Léman – Guy Wuilleret. Les Biennois ont fait le break d’entrée de jeu, ce qu’il leur a permis de faire la course en tête du premier au dernier jour. Cette édition a été notamment marquée par des conditions caniculaires et donc par des records de lenteur, un contexte éprouvant pour les équipages. Les vainqueurs ont ainsi établi une distance de seulement 586 km, et il faut remonter à la grande canicule de 2003 pour retrouver le même ordre de grandeur. Comme quoi, voile et canicule ne font pas bon ménage !