Retour aux sources pour la Giraglia Rolex Cup

 

Dans moins de 3 mois, près de 200 monocoques représentant plus de 12 nationalités mettront le cap versSaint-Tropez pour participer à la 58e édition de la Giraglia Rolex Cup. Pour la première fois depuis 12 ans, le parcours de cette grande classique méditerranéenne opte pour une nouvelle destination. En effet, San Remo se substitue à Gênes etredevient le port d’arrivée de la course au large. Mais avant de s’élancer vers l’Italie sur un parcours de 245 milles, les concurrents participeront à 3 journées de régates dans la baie de Saint- Tropez et le long du littoral varois. Dimanche 13 juin, le premier coup de canon sonnera le début d’une grande semaine de voile qui réunit 2000 marins et équipiers dans l’une des régions les plus prisées de Méditerranée.

La première liste des inscrits révèle de belles surprises et de belles promesses.

Retour à San Remo

Cette 58e édition marque le retour de la ville de San Remo comme port d’arrivée de la course au large.

L’histoire de San Remo et celle de la Giraglia Rolex Cup sont étroitement liées. Tour à tour, port de départ de la course au large à sa création, puis port d’arrivée de la Giraglia Rolex Cup, San Remo avait été provisoirement suppléée par Gênes ces dernières années pour accueillir l’arrivée de la traversée.

Douze ans après, le port de la côte de Ligurie retrouve donc la place qui fut la sienne et ouvre la perspective de nouveaux records. Celui de l’équipage de Riviera di Rimini, établi en 1998 après 14 années de tentatives infructueuses, est désormais la marque à battre avec 24h 21min 47s. À l’inverse, le record de lenteur date de 1976 et reste inégalé : le premier concurrent avait couvert la distance en 68 heures tandis que le dernier

franchissait la ligne d’arrivée au bout de 84 heures ! Ce retour à San Remo rappelle aussi les déboires des concurrents de l’édition de 1962 qu’une violente tempête avait malmenés contraignant 23 des 58 équipages engagés à abandonner.

Communiqué de presse

Mercredi 7 avril 2010

Giraglia Rolex Cup

11 au 19 juin 2010

Saint-Tropez / San Remo

Un plateau original et compétitif

Avec des unités allant de 30 à plus de 100 pieds, les monocoques engagés dans la Giraglia Rolex Cup offrent l’une des plus belles vitrines de ce que l’industrie nautique est capable de produire. Les spectateurs, très  nombreux à terre et sur l’eau pourront donc admirer des voiliers de croisière, spécialement adaptés et préparés pour la course, mais aussi des voiliers de régate dont les lignes laissent deviner la puissance et, bien entendu, les « pur-sang » capables d’avaler les milles sans retenue. Outre la liste des habitués de la course, cette année sera

marquée par la participation d’une classe de monotypes très en vogue, les Class 40. Ces monocoques de 12,18 mètres puissants et moins onéreux que des 60 pieds, permettent de s’attaquer à des traversées de l’Atlantique

et des Tours du Monde en équipage. La Giraglia Rolex Cup sera donc l’occasion de mesurer le potentiel de cette classe face à des unités affûtées pour les régates côtières.

Très en vue lors de l’édition 2009, Kito de Pavant et son Open 60 Groupe Bel seront à nouveau présents à Saint- Tropez. L’an passé, le marin de Port-Camargue avait réussi à prendre l’ascendant sur ses adversaires, pourtant plus rapides et légers, s’offrant même le luxe de virer le rocher de la Giraglia en tête. C’est sur les derniers milles que les calmes du Golfe de Gênes avaient eu raison des chances de Groupe Bel.

Dans la classe des IMA (International Maxi Association), Alfa Romeo, le célèbre maxi de Neville Crichton, toujours victorieux à Gênes, a été vendu à des Croates et figure dans la première liste des inscrits sous son ancien nom. Neville Crichton, délaissé de son Maxi, sera tout de même présent à Saint-Tropez avec son dernier  bateau, Schockwave. L’un des bateaux les plus imposants de la flotte sera très certainement Higland Breeze, un Swan 112 (34 mètres), habitué des grands rendez-vous voile comme la Maxi Yacht Rolex Cup ou encore les grandes classiques antillaises. Parmi les autres inscrits, Singularity, un Lutra 80 du chantier australien McConaghy, marque l’arrivée dans les eaux méditerranéennes d’un nouveau type de voilier : ce monocoque de  24,53 mètres de long est un voilier de course-croisière bénéficiant de toute l’expertise et l’expérience des Maxis construit par le chantier, tel Alfa Romeo, Wild Oats XI, Leopard 3 ou bien encore Loki. Singularity dispose d’une quille pendulaire et d’un plan de voilure puissant. Ce déplacement léger tout en carbone permet de naviguer rapidement et confortablement, un souhait des deux propriétaires. La première liste révèle la participation de beaux monocoques et prouve une nouvelle fois que la Giraglia Rolex Cup est une course ouverte à tous et que la diversité des embarcations et des profils des marins fait de ce  rendez vous un moment magique de yachting.

Le programme de la Giraglia Rolex Cup

Vendredi 11 juin Départ du prologue entre San Remo et Saint-Tropez. Samedi 12 juin Clôture des inscriptions aux régates côtières.

Contrôle de jauge.

Dimanche 13 juin Régates côtières constituées d’un ou plusieurs parcours au vent et sous le vent, et de parcours côtiers d’une longueur maximale de 35 milles le long du littoral.

Lundi 14 juin Régates côtières constituées d’un ou plusieurs parcours au vent et sous le vent, et de parcours côtiers d’une longueur maximale de 35 milles le long du littoral.

Mardi 15 juin Régates côtières constituées d’un ou plusieurs parcours au vent et sous le vent, et de parcours côtiers d’une longueur maximale de 35 milles le long du littoral.

Clôture des inscriptions à la course au large de la Giraglia Rolex Cup.

Dîner de prestige à la Citadelle de Saint-Tropez à l’occasion de la remise des prix des régates côtières. Feu d’artifices, en clôture de la soirée.

Mercredi 16 juin Départ de la course au large de la Giraglia Rolex Cup (240 milles), Saint-Tropez – Ile de La Fourmigue – Rocher de la Giraglia – San Remo.

Jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 juin Arrivées des concurrents à San Remo.

Samedi 19 juin Cérémonie de remise des prix au Yacht Club de San Remo.