Révélations ?

Texte :

Un jeune suisse, Maxime Chabloz, est annoncé comme l’une des révélations mondiales du kitesurf. Piet Eckert, plus connu en Finn et en D35, a fait une arrivée victorieuse en Star en Italie le week-end passé. Éric Monnin reprend la tête du ranking mondial de match race, tandis que Justine Mettraux accroche la 4e place de la première étape de la Solo Maître Coq courue lundi passé. Et pour finir, 80 participants étaient rassemblés la semaine dernière à Neuchâtel pour les championnats de Suisse des Laser.

50 nœuds ont permis au Mondial du vent de Leucate de porter magnifiquement son nom. Ce rendez-vous annuel de la planche à voile et du kite a vu cette année l’émergence d’un talent suisse qui a bluffé les meilleurs kitesurfer de la planète. Déjà champion du monde des moins de 19 ans et 4e mondial en 2018, Maxime Chabloz comptait parmi les favoris, mais sa prestation face au triple champion du monde, Carlos Mario, a vraiment dépassé toutes les attentes. Après un dernier run extrêmement serré, le rider originaire de Nidwald s’est incliné face à son aîné dans les dernières minutes. Donc, prime à l’expérience… pour l’instant.

L’expérience du haut niveau, Piet Eckert l’avait plus acquise en Finn et en D35, mais ce dernier vient de faire une entrée remarquée en Star. Le Suisse est parvenu à remporter sur le lac de Garde l’une des régates préparatoires du Grand Chelem de la Star Sailors League qui aura lieu dans un peu moins d’un mois à Riva. Une victoire acquise face à des régatiers italiens bien connus sur le circuit, dont l’équipier Sergio Lambertenghi, actuellement 3e du ranking mondial de la SSL.

Monnin et Mettraux au premier plan

Cela fait bien longtemps que le talent d’Éric Monnin s’est révélé au grand jour, mais sa nouvelle apparition en tête du classement mondial de match-racing ne peut qu’enchanter ses supporters. Le Biennois devance ainsi à nouveau le Britannique Ian Williams ! Justine Mettraux est également de retour aux avant-postes. Sur la première course de la Solo Maître Coq courue lundi, 32 milles de petit temps, elle est parvenue à terminer 4e, à deux places du « Chacal », Armel Le Cléac’h, de retour aux sources cette saison.

Enfin, cinq courses ont été validées lors des championnats de Suisse des Laser. Faute de participants les Standard ne parviennent toujours pas attirer les navigateurs et ne valideront donc pas leur titre. Mais, du côté des Radial, c’est le jeune Martin Verhulst du CN Pully qui s’impose, tandis que la première place revient à une féminine en 4.7, Anja von Allmen du RC Oberhofen, qui réalise ainsi cette saison une très belle transition avec l’Optimist.