Tous dans le sillage de Team Tilt

La compétition a réellement pu démarrer lors de la deuxième journée du Grand Prix d’Ouverture. La flotte s’élance avec le Mont-Blanc en arrière-plan. © Loris von Siebenthal

« Cela s’est très bien passé à bord, tout le monde est très compétent à son poste ; c’est un plaisir de naviguer avec une équipe si performante et cette victoire est réjouissante pour la suite de la saison. » Arnaud Psarofaghis, le barreur de Team Tilt, était optimiste à l’issue du Grand Prix d’Ouverture au large de la Nautique. Après quatre événements courus entre Genève et Versoix, la domination des jeunes de Team Tilt se précise.

Une équipe compétente, un team performant. Les jeunes de Team Tilt peuvent être optimistes. Ils réalisent un parcours étonnant dans la première partie de ce championnat. © Loris von Siebenthal

Le D35 Trophy rassemble cette année un plateau identique à celui de 2014, soit onze bateaux pour une onzième édition. Huit rendez-vous sont agendés. Au sommet de sa forme, le quintuple vainqueur du circuit et champion en titre Alinghi, d’Ernesto Bertarelli, a eu fort à faire dès les premiers bords pour défendre son bien. Même si la motivation et l’envie de rééditer l’exploit de remporter trois titres consécutifs sont bien présentes, cela risque d’être plus compliqué à gérer cette fois. La concurrence des jeunes de Team Tilt et la bonne performance de Loïc Forestier à la barre de Veltigroup-Swisscom lors de la Genève-Rolle-Genève augurent d’une deuxième partie de saison sans concessions. Les jeunes montent à l’abordage !

Au large de Versoix, les concurrents ont rencontré des conditions idéales fin mai. Bise installée, grand soleil et six manches courues à fond de train. © Loris von Siebenthal

Jours sans vent, grains furieux, régime de sud-ouest, bise assassine : la première partie de ce Trophy aura connu toute la palette des possibles pour ce qui est des conditions météo. A tel point que lors de la régate d’ouverture, aucune manche n’a pu être lancée. Le deuxième jour de ce Grand Prix a été marqué par la domination de Team Tilt devant Ladycat powered by Spindrift racing et Alinghi au classement provisoire. Au troisième jour de confrontation, Team Tilt a poursuivi sur sa lancée en remportant les deux premières manches. Après quelques erreurs sur les phases de départ, Alinghi s’est repris pour accéder finalement à la deuxième marche du podium de l’épreuve, deux points derrière Team Tilt. Sur l’ultime manche du jour, Ladycat, barré par Dona Bertarelli, se devait d’attaquer pour conserver des espoirs de podium. Un départ bâbord agressif lui a permis de remporter la manche. Ce sera toutefois insuffisant pour déloger Zen Too de Guy de Picciotto de la troisième place.

Christian Wahl sur Mobimo (g.) et Guy de Picciotto avec Zen Too (dr.), une lutte de tous les instants. © Loris von Siebenthal

Décidément, la guest star du Trophy 2015 est sans conteste la météo et son cortège de surprenantes conditions pour la fin mai. Lors de l’Open de Versoix organisé les 23 et 24 mai par le Club nautique de Versoix, une forte bise a d’abord empêché les D35 de procéder aux habituelles régates d’entraînement du vendredi, avant de bloquer les concurrents à terre samedi – premier jour de course au programme. En cause, un fort courant de nord-ouest rendant impossible la sortie des araignées du lac. Les concurrents se sont rattrapés le dimanche, où six manches ont pu être courues dans un régime de bise faiblissante, installée autour de 15 nœuds. C’est sous un ris que les navigateurs ont enfin pu exprimer leur talent entre Versoix et Coppet. Ladycat powered by Spindrift racing, mené par Dona Bertarelli, a dompté la première manche de bout en bout devant Team Tilt et Realteam. Lors de la manche suivante, Alinghi précédait ses concurrents avec une belle avance, alors qu’Okalys de Nicolas Grange prenait la 3e place, quelques mètres derrière Tilt résolument en forme en ce début de saison.

Une course très technique

Intense week-end aussi début juin, puisque les catamarans D35 participaient à la fois au round Versoix II et à la traditionnelle Genève-Rolle-Genève qui s’est jouée samedi 6 juin sur un lac d’huile, faisant la part belle aux fins tacticiens. Au coup de canon et dans un léger séchard de 2 à 3 nœuds, une armada de 250 bateaux s’est élancée avec lenteur en direction de la bouée de Rolle. Sur les D35, les options étaient claires. Dans la montée vers Rolle, la vérité se trouvait, pour certains, côté suisse – c’était le cas de Veltigroup-Swisscom. Pour ceux qui ont fait cap sur la Pointe-à-la-Bise, emmenés par Mobimo, le choix a été plus judicieux. Très vite, Christian Wahl a pu se libérer des molles et distancer ainsi ses camarades de jeu. A la bouée de Rolle, c’est finalement Tilt qui est passé en tête, suivi de Zen Too, Okalys, Mobimo, Oryx et Racing Django. A la hauteur de Coppet sur le chemin du retour, Loïc Forestier, à la barre de Veltigroup-Swisscom, a pris la tête pour ne plus la lâcher jusqu’à l’arrivée. Dans ses traces, Okalys et Alinghi. Tel est le trio qui a remporté cette 51e Rolle-Genève.

Pour la deuxième partie de l’Open de Versoix II courue le vendredi, Team Tilt a continué sur sa lancée en remportant l’épreuve devant Alinghi et Veltigroup-Swisscom. Sur un plan d’eau difficile à lire avec des airs inconsistants, Mobimo et Realteam ont enlevé chacun une manche et Ylliam-Comptoir Immobilier a engrangé deux manches de deuxième.

Il y a encore quatre rendez-vous dans la suite de la saison du D35 Trophy. Comme le souligne Nicolas Charbonnier, tacticien d’Alinghi : « Il reste pas mal de régates où tout peut arriver ». On veut bien le croire.