Trilogie de dénouements et coup de projecteur

D’abord un coup de projo : le premier festival de Suisse romande dédié aux films nautiques se déroule demain, jeudi, à 19 h 30 au cinéma l’Empire de Genève. Pour acheter votre place au tarif spécial Skippers, rendez-vous sur le site du Waterproof Festival et rentrez le code 4FVVGM9A au moment de votre achat. On vous attend nombreux ! Au tour de l’actu : durant la dernière semaine et du week-end passé, de nombreuses incertitudes on été levées : on connaît le nom du vainqueur de la Swiss Sailing Super League, mais également du M2 Speed Tour. Du côté de la voile du futur, on sait aussi ce qu’il adviendra des anciens AC50 qui se recyclent au sein d’un tout nouveau circuit mondial : Sail GP.

Peu de suspens subsistaient quant au dénouement final de la Swiss Sailing League qui se déroulait cette fin de semaine à Versoix. Le RC Bodensee devait l’emporter sans être inquiété, sauf défaillance surprenante. Preuve du niveau très resserré du plateau de la Super League, le RC Bodensee a eu un petit coup de chaud en terminant 7e de l’épreuve. Une petite place de plus et les navigateurs de Saint-Gall se seraient retrouvés derrière le RC Oberhofen qui en remportant l’épreuve se hisse à la seconde place du général devant la Société Nautique de Genève. Malgré cette contreperformance ponctuelle, les régatiers du lac de Constance ont été très réguliers tout au long de la saison et n’ont manqué le podium qu’à cette unique occasion. Leur victoire est donc amplement méritée, même si ces derniers terminent à égalité de points avec Oberhofen !

Paragraphe M2Coup de théâtre sur le M2 Speed Tour

En M2, un retournement de situation de dernière minute est intervenu sans même que les navigateurs n’aient eu besoin de valider leur dernier Grand prix. Malheureusement, en raison du manque de vent sur la zone de course, une seule manche a été retenue, insuffisant donc pour prendre en compte la finale au classement général. Surprise au dimanche matin, une décision du comité d’arbitrage de Swiss Sailing a rendu une décision en faveur du M2 Swiss Medical Network qui avait été déclassé quelques semaines auparavant, lors du GP de Morges, pour avoir changé de grand-voile entre le samedi et le dimanche. Un verdict décisif qui lui a permis de reprendre les rennes du classement devant Degroof Petercam.

La retraite sportive des AC50

En multicoque volant maintenant, on sait désormais que les anciens AC50 connaîtront une retraite active. Larry Ellison et Russel Coutts ne pouvait pas se résoudre à abandonner leurs bébés après la précédente America’s Cup, ils ont donc créé un championnat pour leur permettre d’évoluer. Sail GP est un nouveau circuit international regroupant six nations (AUS, CHN, FRA, GBR, JPN et USA) et se déroulant sur cinq étapes (Sidney, San Francisco, New York, Cowes, Marseille). Les anciennes bêtes de course de l’America’s Cup ont subi un refit pour booster leurs performances et devenir monotypes, et l’on annonce déjà des vitesses supérieures à 50 nœuds. Bien que spectaculaire, le projet n’a pas finir de faire couler de l’encre, et va alimenter le débat sur la direction que notre sport doit prendre vis à vis du grand public. Entre les Extreme Sailing Series, la prochaine America’s Cup et Sail GP, la concurrence sera rude, tant au niveau de la notoriété que des moyens engagés pour attirer les sponsors et les meilleurs marins. Affaire à suivre