Un Wally pour nos lacs?

Fabriqué à Antalya (Turquie) sous la direction de l’architecte hollandais Andre Hoek, le Wallynano doit son nom à ses 36 pieds, du jamais-vu à ce jour chez le chantier qui a révolutionné le design naval contemporain. Le nouveau venu intègre dans sa conception tout ce qui a fait le succès international de Wally auprès de la jet-set du yachting. Ses créateurs espèrent imposer leur nouveau joujou haut de gamme sur un créneau où les très en vogue «day sailers» se distinguent plus par leurs performances sportives que par leur confort ou leur look. Défendeur du beau et du confortable high-tech, Wally a utilisé les derniers matériaux composites également pour son Wallynano, tout en lui conférant une petite touche rétro à la fois élégante et originale. Le tableau arrière vouté contraste harmonieusement avec l’étrave verticale, alors que les longues lignes fluides et le pont sans rouf reflètent typiquement l’esprit Wally. Toujours dans la culture nautique wallynéenne, la maniabilité du voilier est primordiale et l’équipement à la pointe du progrès (mât en carbone, winches Harken, coque en matériaux composite, autopilote sous le pont, etc.).

Une dizaine d’unités devrait voir le jour cette année, et au moins une douzaine encore en 2009, au prix de base de 215 000 euros. Si le nom du tout premier modèle résonne comme un appel du sud, Biancaneve, il fleure aussi bon les sommets (traduction de Biancaneve «neige blanche»). Quel sera le premier lac suisse à en accueillir aux pieds de ses montagnes?