Windweek Brunnen, acte 1 : un menu vélique de choix

Texte :

Une fois de plus, le plan d’eau au large de Brunnen a tenu toutes ses promesses. Mi-août, la Windweek a commencé sur les chapeaux de roues avec assez de vent pour faire courir trois courses quotidiennes pendant les trois premiers jours de régate. Les navigateurs ont profité d’un magnifique vent thermique sur le lac d’Uri, mais ont dû composer avec des grains dans le bassin de Gersau accompagnés de vents tempétueux. L’act 1 de la Windweek a réuni les Tempest, H-boat et les Star.


Le championnat de série des H-boat était une affaire danoise et allemande. Les équipages issus de ces pays ont trusté lestrois premières places. Meilleur représentant suisse, le trio Fritz Trudel/Balz Bruggmann/ Niels Jacobi du Segel & Motorboot- Club Glarnerland & Walensee a échoué au pied du podium. Avec seulement neuf bateaux au départ, les H-boat ne remplissent plus les critères pour faire valider un championnat de Suisse.


star_von_Walter_RudinOrganisé jusqu’en 2017 par la Star-Flotte Luzern und Vierwaldstättersee LUV, le Star-Boot-Trophy était pour la première fois intégré dans la Windweek. Une décision payante puisque tout le monde a ainsi pu profiter de l’organisation rondement menée par le Regattaverein Brunnen. La victoire est revenue au duo allemand Philippe Rotermund et Nils Hollweg avec quatre premières places, devant Jürg Ryffel et Beat Heinz du Yacht Club Rapperswil/Segelclub Uri.


Tempest_von_Walter_RudinDans la série des Tempest qui ont disputé leur Eurocup, pas de surprise à l’horizon. Avec cinq victoires de course, Ruedi et Cornelia Christen (Thuner Yachtclub) ont assis leur domination. En Suisse, ils restent imbattables depuis des années. Le numéro deux, tout aussi incontestable, est formé par Mario Suter/Andreas Hochuli. Grâce à des performances régulières dans l’ensemble des neuf manches, Bruno Hunkeler et son fils Manuel ont terminé sur la troisième marche du podium. Début octobre, les Tempest disputeront leur championnat suisse sur le lac de Bienne.