Zürcher Yacht Club brillant vainqueur

Championnat interclub des jeunes, la Youth Sailing Cup disputée à Steckborn (TG) a vu les trois participants à la Youth Sailing Champions League monter sur le podium. Alors que personne ne s’y attendait, l’équipage du Zürcher Yacht Club (ZYC) s’est imposé contre l’équipe junior du Regattaclub Oberhofen (RCO) et les tenants du titre du Yacht Club Bielersee (YCB).

Texte: Walter Rudin

Photos: Claudia Somm

Plombée par des difficultés financières, la Swiss Sailing League n’était pas en mesure de mettre sur pied la Youth Cup cette année. Malgré le risque financier qu’une telle organisation représente, le petit club « Jugendsegeln Steckborn» a sauté dans la brèche. Une décision qui n’avait toutefois pas été facile à prendre. «Nous ne sommes pas un yacht club doté de gros moyens susceptible de se servir dans la caisse quand bon lui semble», admet Antonia Straden, la présidente du club. C’est seulement grâce au sponsoring que nous avons pu boucler le budget. Et toutes les activités ont été réalisées par des bénévoles.» Sous la devise « par des jeunes pour les jeunes », plus de 40 membres, amis et parents ont assuré le bon déroulement de l’épreuve réunissant quinze équipages issus des meilleures clubs nautiques de Suisse. Tous ont profité de magnifiques conditions avec beaucoup de vent et de soleil.

Mano a mano entre le ZYC et le RCO

Dès vendredi consacré à l’entraînement libre, les équipages engagés sur les J/70 mis à dis- position ont profité d’un vent d’ouest en partie très musclé pour surfer sur le lac de Constance. Samedi, pour le début des joutes, ces mêmes conditions ont permis de faire courir 13 manches par 2 à 3 Beaufort dans un laps de temps très court. Un constat s’est vite imposé: le niveau des équipages variait fortement. Un seul était en mesure de rivaliser avec les trois participants à la Youth Champions League: le Thunersee Yacht- club. Au terme de la première journée, chacun de ces quatre concurrents avait encore toutes les chances de remporter le titre.
Dimanche, le vent s’est d’abord fait prier. Vers 10 heures, un thermique estival de force 1 à 2 venant du nord-est a mis fin à l’attente et permis de valider huit courses supplémentaires. Le RCO et le ZYC ont continué à truster les premières places pour se retrouver logiquement à la tête du classement. Un petit point séparait alors les deux équipages. La course n°16 s’avérait donc décisive. Dans ce duel pour le titre, les deux bateaux ont réalisé un bon départ et bataillé ferme pour chaque petit mètre. Sur le premier bord de près très venté, alors que le RCO talonnait les Zurichois, celui-ci s’est vu infliger une pénalité controversée. Pour Nick Zeltner à la tête du RCO, un coup dur: «Pour moi et mon équipe, cette pénalité n’est absolument pas justifiée. Nous n’avons commis aucune erreur. Le jury a d’abord hissé le drapeau vert et c’est seulement après avoir discuté en son sein qu’il a décidé de changer pour le drapeau rouge. » Malgré cette déconvenue, les Bernois n’ont pas baissé les bras. Ils ont effectué la pénalité en un temps record pour rattraper les Zurichois dès le deuxième bord de près. Juste avant la bouée au vent, le RCO a lancé une dernière attaque. Manque de chance, une bascule de vent a permis aux Zurichois de se sortir du guêpier. Bien que frustré par la décision du jury, Nick Zeltner s’est montré bon perdant : «Il faut toujours un peu de chance pour gagner et cette fois, elle était du côté des Zurichois. Cela dit, ils ont commis moins d’erreurs que nous et leur victoire est amplement méritée. » C’est donc avec deux points en moins que Nick Zeltner, Cedric Schenk, Till Seger et Laurent Stadler du RCO ont terminé deuxième.zyc-3

Grâce à une série impressionnante de six victoires et une deuxième place, le titre est revenu à Lukas Looser, Johanna Klötzli, Til Winkler et Julian Frey du ZYC. Pour Lukas Looser, les clés du succès sont surtout à chercher dans la vitesse et la bonne gestion des manœuvres au contact avec les adversaires. « Ce week-end, nous avons réalisé que nous sommes à l’aise dans le petit temps», explique le chef de l’équipe. Nous avons essayé d’utiliser la répartition et les bascules de vent à notre avantage, ce qui nous a permis de devancer les équipes du TYC, YCB et RCO dans les courses décisives. Bien sûr, la chance nous a également souri. »

Le tenant du titre, l’équipage du Yacht Club Bielersee avec Damian Suri, Florian Geissbühler, Léo Chassot, Alissia Müller et Chantal Suri, n’a pas pu cacher sa déception. «Toutes nos décisions sur l’eau étaient justes, s’il fallait le refaire, nous ferions pareil, a relevé Damian Suri. C’est juste que dans le haut du classement, la bataille était serrée et certaines bascules de vent nous ont porté la poisse. Mais ça fait partie du jeu et nous l’acceptons.» Le Thunersee Yachtclub a manqué l’occa- sion de monter sur le podium avec une cinquième place dans la dernière course.

Succès sur toute la ligne

Dirigé par Carmen Somm, le comité de course pouvait s’appuyer sur une organisation efficace à terre menée avec brio par le club Jugendsegeln Steckborn. Carmen Somm n’a d’ailleurs pas tari d’éloges à l’égard des organisateurs: «Ils ont beaucoup contribué à la bonne ambiance parmi les jeunes. Autre point positif, aucun des bateaux mis à disposition par des privés et des clubs n’a subi de dommages.»ZYC-2

Malgré ce bilan très positif, Carmen Somm a tenu d’ajouter: «Les jeunes ne devraient pas seulement penser à s’entraîner, mais également à passer leur permis de voile. Pour barrer un J/70, un tel permis est en principe exigé.

Cette année, une autorisation spéciale a exceptionnellement accordé aux jeunes sans permis de participer à la compétition, mais je doute fort que ce soit possible à l’avenir.» Ce sont les mêmes équipages que cette année, à savoir le ZYC, le RCO et le YCB, qui représenteront la Suisse en Youth Sailing Champions League 2020. Après leur excellente prestation cette année (2e, 4e et 6e), ils ont montré qu’ils figurent parmi les meilleurs au niveau européen et peuvent espérer rafler le titre.