Texte: Quentin Mayerat

Grosse ambiance sur les lacs la semaine passée ! Tout d’abord en Autriche avec une très belle performance des équipages suisses de 49er sur l’Attersee. Ensuite, dans la rade de Genève où s’est disputé le premier GVA Wind Festival organisé par le hors-série de Skippers, Boards, et par Tropical Corner. Et pour finir, un clap de fin sur la Swiss Sailing Challenge League qui a pu désigner son trio de promus dans des conditions musclées !

C’est à moitié une surprise, car on connaît le potentiel de la paire Maxime Bachelin/Arno de Planta. Le duo, pour qui l’objectif est de préparer Paris 2024, est sorti du bois lors des championnats d’Europe Forward WIP organisés sur l’Attersee. Alors que les conditions de vent étaient légères, les compères ont su profiter de leur maîtrise du petit temps et de leur poids raisonnable pour s’inviter à la dixième place du classement général. Et les voilà couronnés champions d’Europe U23, un signe encourageant pour la suite de leur carrière olympique. Également en bonne forme à cette occasion, leurs aînés, Sébastien Schneiter et Lucien Cujean, qui sont parvenus à se hisser à la 5e place. Pour ces derniers, la route vers Tokyo 2021 sera décisive.

À Genève maintenant, l’équipe de Boards by Skippers a mis beaucoup d’énergie dans l’organisation d’un événement destiné à la promotion des sports de glisse nautiques. Le premier GVA Wind Festival a fait la part belle au freestyle et à la finale des régates de Swiss Windsurfing. Au total, une cinquantaine de riders ont participé aux différentes compétitions et un public enthousiaste a pu profiter du spectacle. La compétition de freestyle « tow-in » – dont l’avantage est de pouvoir se passer du vent en tractant mécaniquement les riders dans une vague –  a assuré un spectacle époustouflant, à quelques mètres du public. C’est l’ancien coureur PWA Jérémie Plüss qui s’est imposé face à l’un des riders les plus regardés du moment, Balz Müller.

Du côté de Neuchâtel, la Swiss Sailing Challenge League a connu des conditions particulièrement épicées, de la mer et du vent en abondance. Pour cette épreuve finale, décisive pour déterminer les clubs promus en Super League, 22 manches ont pu être lancées. C’est notamment grâce à un très beau travail d’équipage que le CN Pully est parvenu à s’imposer est donc à assurer sa promotion aux côtés de Versoix et de Luzerne.