Texte : Quentin Mayerat
Photo à la une : Loris von Siebenthal

Vent et soleil, les ingrédients d’une édition mémorable du Bol d’Or Mirabaud étaient au rendez-vous le week-end passé. Les marins océaniques, dont Oliver Heer, qui venaient à bout de leur seconde transat en IMOCA de la saison, à l’issue de la New York – Vendée, n’ont de leur côté pas eu la vie facile. Enfin, le spectaculaire démâtage d’Alinghi Red Bull Racing était dans tous les esprits. Profitons de ce fait d’actualité pour vous annoncer la sortie de notre guide spécial America’s Cup.

Le départ du Bol d’Or Mirabaud avait fière allure. Samedi à 10 h, 398 bateaux ont franchi la ligne de départ par un sud-ouest bien établi jusqu’à l’entrée du Haut-Lac. Dans des airs médiums, les TF35 ont bien évidemment su s’extirper rapidement pour faire parler leur vitesse. Au terme d’une intense bataille de virements de bord, c’est Sails of Change 8 de Yann Guichard qui s’impose en 6 h 22 minutes devant Realteam barré par Jérôme Clerc. Moins de trois minutes derrière les vainqueurs, on retrouve Ylliam 12 ­– Comptoir Immobilier de Bertrand Demole.

Deux monocoques surtoilés ont particulièrement bien tiré leur épingle du jeu. Le multiple vainqueur du Bol de Vermeil, le Libera hongrois Raffica, et le tout nouveau K2 de Philippe de Weck, conçu au cabinet Mer Forte de Michel Desjoyeaux. Ce n’est qu’au niveau d’Yvoire, sur le retour, que K2 a pu prendre un net ascendant suite à une avarie de grand-voile qui a contraint l’équipage de Raffica à mettre sa course entre parenthèses pour envoyer un équipier au mât.

355 équipages se sont succédé sur la ligne d’arrivée jusqu’à 17 heures dimanche. Mention spéciale pour le Grand Surprise Little Nemo II qui remporte non seulement sa classe, mais également le prestigieux temps compensé. C’est d’ailleurs la première fois qu’un Grand Surprise remporte le Trophée ACVL – SRS.

Doutes sur le Vendée Globe

La dernière course qualificative en vue du Vendée Globe est arrivée à son terme. Alors que Justine Mettraux & Alan Roura ont obtenu leur ticket d’entrée avec aisance, des doutes planent sur Oliver Heer. Celui qui ambitionne d’être le premier alémanique au départ du Vendée est 40e au tableau qualificatif et lorgne sur la dernière place à attribuer. Or, ce dernier est actuellement au cœur d’une enquête pour assistance en course lors de la Transat CIC. En effet, à son arrivé, Oliver Heer a déclaré avoir contacté son préparateur mental, ce qui pourrait constituer un fait d’assistance. La sanction encourue risquerait d’aller de quelques heures de pénalité à une disqualification. En attendant, la liste définitive des participants au prochain Vendée Globe sera connue le 2 juillet prochain.

©Loris von Siebenthal

Spécial America’s Cup

La Coupe approche à grands pas et de plus en plus d’images croustillantes – et spectaculaires – nous parviennent. Le démâtage d’Alinghi Red Bull Racing en fin de semaine dernière a ainsi fait le tour de la planète voile. Pour mieux suivre et mieux comprendre les enjeux de la 37e America’s Cup, Skippers offre à ses lecteurs un guide. Présentation des équipes, des bateaux, des enjeux, du lieu de la régate et de l’histoire de l’Aiguière : tout y est. Si vous n’êtes pas – encore – abonnés à Skippers, n’attendez plus et commandez ce supplément Spécial America’s Cup.