La Suisse s’affirme plus que jamais comme une grande nation vélique. Cette semaine encore l’actualité est dense. Ce mardi, les autorités du canton de Genève, Sir Russel Coutts et le team Switzerland SailGP annonçaient en grande pompe la tenue d’une étape du circuit F50 dans la rade de Genève l’an prochain. Le Bol d’Or Mirabaud est également sur toutes les lèvres et cette 85e édition s’annonce plutôt humide. Bol d’Or pluvieux, Bol d’Or heureux ? Enfin, Justine Mettraux s’est à nouveau illustrée sur son IMOCA Teamwork – Groupe Snef.

Les fans de voile vont retenir leur souffle ! Les 20 & 21 septembre 2025 SailGP débarquera pour la première fois à Genève. Un défi de taille, autant logistique que technologique. Comment établir les camps de base de 12 de ces immenses F50 en plein cœur de la rade ? Comment faire partager cette grandiose fête de la voile au grand public ? Et comment assurer un spectacle sur un plan d’eau aux airs parfois capricieux, qui plus est lorsque les régates s’étalent sur seulement deux jours ?

Canton, ville de Genève, l’horloger Rolex et l’organisation de SailGP ont déjà réussi un premier tour de force en rassemblant toutes les énergies en vue d’organiser cette manifestation de classe internationale. « Au-delà de ce que tout le monde peut observer sur les écrans, nous voulions permettre aux Suisses et aux habitants du canton de vivre par eux-mêmes cette expérience » a commenté le conseiller d’État Thierry Apothéloz, présent lors de la présentation de la manifestation aux médias. C’est donc avec une approche pragmatique que les différents acteurs ont trouvé des solutions afin d’installer une fan zone légèrement en amont du Jet d’Eau – au niveau de “Baby plage” – et de limiter l’encombrement des bases des équipes, car l’espace disponible dans la petite rade de Genève n’offre évidemment pas les mêmes possibilités que les grandes cités portuaires qui accueillent généralement le circuit.

F50 boostés

Sur le plan technologique, le défi sera également de taille. Comment assurer la tenue du spectacle ? Dans le Skippers n°91, Russel Coutts annonçait le développement d’un “Propulsion system“, une sorte de booster permettant de lancer le vol des bateaux dans les petits airs. Cette technologie sera prochainement testée et si les essais s’avèrent concluant, elle pourrait être bien utile pour forcer le décollage de ces impressionnantes machines !

BOM : rendez-vous sur le stand Skippers/SailGP Switzerland

Pour célébrer la future venue de SailGP en Suisse, Skippers tenait naturellement à s’associer à l’équipe suisse. A l’occasion du Bol d’Or Mirabaud – de vendredi à dimanche – Skippers fait stand commun avec les marins de SailGP. Rendez-vous sur le village de course où nous vous proposerons notamment d’embarquer au sein d’une régate virtuelle en F50. De nombreux lots seront mis en jeux pour tous les participants !

Pour ceux qui seront en course samedi, les applications météo doivent chauffer ! Les prévisions qui nous parviennent annoncent de la pluie et du vent. La physionomie de l’épreuve sera probablement très différente des trois précédentes éditions qui s’étaient courues sous un soleil de plomb. Si l’arrivée d’un temps perturbé peut être de bon augure, il faudra tout de même embarquer les cirés !

Bravo Justine

Brillante depuis son accession tant souhaitée à la classe IMOCA, Justine Mettraux continue de démontrer sa régularité. Le Versoisienne est venue à bout de la New York Vendée ce mardi après 12 jours, 16 heures et 56 minutes de course. Elle termine 8e après une 7e place sur la Transat CIC. Cette dernière fera plus que jamais partie des outsiders du Vendée Globe.