Figure incontournable pendant plusieurs décennies, Peter Schmidle a marqué de son empreinte la communauté vélique tessinoise. Après 50 ans de bons et loyaux services, il a récemment pris sa retraite en tant qu’officiel de Swiss Sailing, souhaitant laisser la place à la jeune génération.

Texte : Walter Rudin

On a du mal à concevoir une telle longévité. Peter Schmidle a consacré un demi-siècle à sa fonction de directeur de course et œuvré durant plus de 20 ans comme membre de jury et délégué de Swiss Sailing. Ses débuts remontent à 1973 lorsqu’il a rejoint le Segel Club Cham avant d’officier également pour le Yacht Club Zug. Une affaire de famille, puisque les deux clubs ont été fondés par son grand-père Erwin Schmidle. Dans les années 1990, ce passioné de voile originaire de la Suisse centrale s’est installé au Tessin, où il est rapidement devenu indispensable dans l’organisation des régates, d’abord en mettant son savoir-faire au service du YC Ascona, ensuite du CVLL Lugano, un des clubs les plus actifs en matière de régates. Le cœur à l’ouvrage, il a dirigé d’innombrables championnats suisses, européens et mondiaux ainsi que des coupes d’Europe et des match races.

Au sein de la section régates du CVLL, Peter Schmidle pouvait compter sur une troupe efficace composée d’environ 25 à 30 bénévoles. C’est lui-même qui a constitué cette équipe, a valorisé son travail et veillé à une forte représentation féminine.

Andreas Kaufmann, membre du Comité Central de Swiss Sailing et compagnon de route, aime se remémorer cette époque : « Les trente années de collaboration avec Peter Schmidle en tant que directeur de course et membre du jury ont été extrêmement positives. Il a fait énormément pour la promotion de la relève des directeurs de course. Son engagement et son enthousiasme contagieux pour la voile au nom de la fédération sont légendaires. Avec son travail, il a démontré de manière exemplaire que les fonctions officielles au sein de la fédération ne sont pas dénuées d’intérêt et peuvent procurer beaucoup de plaisir. »

Ne rien faire? Impossible!

Fin 2023, Peter Schmidle a présenté sa démission à Swiss Sailing. « Je pense qu’il est temps de céder ma place aux jeunes, estime-t-il. Mon départ permettra à Swiss Sailing de baisser l’âge moyen de ses officiels. Approchant mes 80 ans, je peux ainsi réduire mes activités en toute sérénité. Mais il n’est pas question de me retirer complètement ni de m’avachir. Je vais continuer à apporter mon aide au comité de course du CVLL en soutenant la jeune génération depuis la deuxième ligne. »

Ceux qui connaissent Peter Schmidle savent qu’il n’a rien perdu de son dynamisme. Une énergie qu’il déploie également dans son deuxième sport de prédilection, l’aviron. Presque tous les matins, on le retrouve sur le lac Majeur au large de Locarno. Récemment, la fédération suisse des sociétés d’aviron Swiss Rowing lui a décerné le « ruban équatorial » honorant les athlètes qui ont parcouru 40’000 kilomètres – la longueur de l’équateur – à la rame. Peter Schmidle, ayant déjà réalisé près de 100’000 kilomètres depuis 1962, s’est même vu remettre la médaille d’argent. Il ne compte pas s’arrêter là, motivé par sa passion et le désir de rester en forme.