En remportant la finale à Neuchâtel, Tom Rüegge et son équipe s’adjugent le titre 2023 de la Super League. Deuxième, la jeune équipe d’Oberhofen se fait coiffer au poteau de justesse.

Texte : Walter Rudin

Cette saison, Éole n’a pas souvent été au rendezvous. Lors de certains Acts – surtout pendant la première moitié de la saison –, il était aux abonnés absents, réduisant le nombre de courses disputées à un minimum. La première régate féminine de la Women’s League disputée au Segelclub Enge a connu le même sort: faute de vent, elle s’est soldée par un échec. La grande fête de la voile féminine suisse n’a pas eu lieu, la pétole en avait décidé autrement. «Nous ne nous laissons pas décourager pour autant, nous ressortirons simplement la coupe du grenier l’année prochaine », a déclaré Markus Bläsi en guise de consolation. Plus chanceuses, les équipes masculines des trois ligues ont été gâtées par de bonnes conditions de vent. Ils ont ainsi cumulé de nombreuses courses dans leur finale respective. Lors de la dernière étape de la Promotion League qui s’est déroulée à Morat, pas moins de 15 manches ont été disputées. Au terme de cette finale, trois équipes ont été promues. Le Cercle de la Voile de Lausanne, la Société Nautique de Rolle et le Yachting Club of Cern évolueront la saison prochaine en Challenge League.
Mieux encore, la finale de la Swiss Sailing Challenge League à Morges a comptabilisé 33 courses. Grands favoris, le Club Nautique Morgien et le Zürcher Yacht Club n’ont pas démérité, agrandissant avec brio leur avance des trois Acts précédents. Le troisième ticket pour la Super League était largement plus disputé. Au bout du suspense, le Yacht-Club Luzern avec Dave Erismann, qui avait remporté le titre de champion suisse en J70 une semaine auparavant, s’est fait coiffer au poteau par le Zürcher Segel Club. La relégation a également fait l’objet d’une lutte acharnée. Malgré plusieurs tentatives, le Cercle de la Voile Vevey-La Tour n’est pas parvenu à combler son retard sur le Segelclub Hallwil. Il est donc le seul club à être relégué en Promotion League.

La SVK et le RCO dans un mouchoir de poche

La finale de la Super League à Neuchâtel a tenu toutes ses promesses. La lutte tant attendue entre la Seglervereinigung Kreuzlingen (SVK) avec Tom Rüegge, Martin Hagen, Michael Herrmann et Stefan Stäheli et le Regattaclub Oberhofen (RCO) avec les vainqueurs de la Youth Sailing Champions League Nick Zeltner, Cédric Schenk, Till Seger et Florian Geissbühler, s’est avérée spectaculaire. Il a fallu attendre la dernière manche pour connaître le vainqueur. À égalité de points et avec le même nombre de victoires de manches, c’est finalement la SVK qui a décroché le titre grâce à une deuxième place de plus que son concurrent. «Cette année, c’était plus serré que jamais. Nous sommes d’autant plus heureux d’avoir devancé le RCO sur le fil », s’est réjoui le skipper Tom Rüegge, non sans féliciter le RCO pour sa belle performance. Il est intéressant de voir à quel point les deux clubs sont différents : la SVK n’a quasiment jamais changé d’équipage tout au long de la saison tandis que le RCO a envoyé à chaque fois un équipage complètement différent.
Le Regattaclub Bodensee, plusieurs fois vainqueur de la Super League dans le passé, complète le podium. Quant au Club Nautique de Pully, le Thunersee-Yachtclub et le Cercle de la Voile de Neuchâtel, ils sont relégués en Challenge League.