Accueil Swiss Sailing SUI Sailing Awards

SUI Sailing Awards

SUI Sailing Awards : découvrez les gagnants

La voile suisse a oscarisĂ© ses marins ! OrganisĂ©s pour la première fois il y a 11 ans – dĂ©jĂ  –, les SUI Sailing Awards...

SUI Sailing Awards : plus que 20 jours pour voter !

Le dénouement approche ! Les navigatrices et navigateurs suisses les plus méritants du moment seront bientôt récompensés, et cela, grâce à vos suffrages. Vous...

SUI Sailing Awards 2018 : en route vers la sixième édition

Photos : ©Thomas Egli C’est reparti pour un tour. Le 23 février 2019, la crème de la voile suisse se retrouvera à Berne dans le...

SUI Sailing Awards : Ă  vous de choisir !

15 prétendantes et prétendants nominés dans 5 catégories attendent toujours vos suffrages. Le coup d’envoi des SUI Sailing Awards 2019 a été donné la...

SUI Sailing Awards: Se tourner vers le futur

Fin 2016, les meilleurs régatières et régatiers suisses se sont vu décerner un SUI Sailing Award pour leurs formidables performances sportives. Toute la communauté vélique présente à Lucerne a rendu hommage aux athlètes récompensés.

SUI 46° 16’ Sailing Solution fête ses 10 ans

Le préparateur de bateaux, détaillant d’accastillage et équipementier basé à Versoix souffle sa dixième bougie cette année. Une bonne excuse pour se joindre à Skippers (qui comme chacun sait fête ses 15 ans) lors du Salon nautique du Léman et célébrer conjointement nos anniversaires lors de la Skippers Night organisée le 11 novembre dernier.

Galerie – 2016

Galerie des SUI Sailing Awards 2016

Les résultats – 2016

Pour cette 5e édition des prix de la voile suisse organisés par Swiss Sailing et Skippers, les lauréats ont été distingués lors de la cérémonie de remise des prix au Musée des Transports à Lucerne le 19 novembre (voir les photos sur skippers.ch). La prochaine édition des SUI Sailing Awards se déroulera au printemps (2018 ou 2019) en collaboration avec une entité hôte et co-organisatrice (par exemple un club ou un salon nautique) désireuse de s’associer à cette dynamique.

SUI Sailing Awards – Le compte à rebours a commencé

Plus que quelques jours avant le grand jour: les meilleures navigatrices et navigateurs de Suisse seront récompensés à l’occasion des 5ème SUI Sailing Awards le 19 novembre au Musée suisse des transports de Lucerne.

Les nominés – 2016

Organisée par Swiss Sailing et Skippers, la cinquième édition des prix officiels de la voile suisse se déroulera à l’issue de l’Assemblée générale de...

ARTICLES LES PLUS LUS

Récap’ de la semaine

Texte : Quentin Mayerat Sail GP Direction l’Andalousie, son soleil et son vent d’est...

J/9: un grand succès à venir?

Texte : Quentin Mayerat Quand on pense Ă  la plaisance sur nos lacs, le J/9 semble cocher toutes...

Championnat suisse de Surprise : un final serré

Le magnifique plan d’eau tessinois surplombé par ses montagnes était à la hauteur des conditions de vent pour le championnat suisse de...

Fountaine Pajot MY4.S: deux versions d’amĂ©nagement

Texte : Philippe Leblond Longueur: 11,00 mLargeur: 5,10 mPoids lège: environ 9,5 tMotorisation maxi: 2 x Yanmar 150...

Deux décennies d’exploits en 20 portraits – ERIC MONNIN

Commandez et redécouvrez le livre culte sur les 20 ans de voile suisse depuis l'an 2000

DERNIERS ARTICLES

Récap’ de la semaine

Texte : Quentin Mayerat Sail GP Direction l’Andalousie, son soleil et son vent d’est...

J/9: un grand succès à venir?

Texte : Quentin Mayerat Quand on pense Ă  la plaisance sur nos lacs, le J/9 semble cocher toutes...

Championnat suisse de Surprise : un final serré

Le magnifique plan d’eau tessinois surplombé par ses montagnes était à la hauteur des conditions de vent pour le championnat suisse de...

Fountaine Pajot MY4.S: deux versions d’amĂ©nagement

Texte : Philippe Leblond Longueur: 11,00 mLargeur: 5,10 mPoids lège: environ 9,5 tMotorisation maxi: 2 x Yanmar 150...

Deux décennies d’exploits en 20 portraits – ERIC MONNIN

Commandez et redécouvrez le livre culte sur les 20 ans de voile suisse depuis l'an 2000

C’est le grand événement annuel qui agite la petite vie des bateaux et de la voile suisse : les SUI Sailing Awards remettent leur prix chaque année au meilleur bateau, à la meilleure équipe, au meilleur club, au meilleur voilier ou encore à la meilleure école de voile du pays, et récompensent parfois une vie dédiée à la navigation. Le rendez-vous incontournable des amateurs de bateaux et de voiliers, de la navigation, de l’eau en général et pourquoi pas de la croisière. Le magazine Skippers est partenaire de cet événement qui, année après année devient le saint des saints de la voile suisse.

A chaque nouvelle année ses nouveaux prix. Tous les bateaux qui voguent sur l’eau des lacs de Suisse, de port en port, régate après régate, de Lausanne à Zurich, peut espérer participer au grand raout annuel, toute régate remportée, toute première place, toute navigation digne d’être remarquée y est célébrée. Ceux qui, semaine après semaine, port par port, font le bateau suisse, s’y réunissent. Et comme la fête est belle, moteur et yachting sont aussi de la partie, et côtoient voile et voiliers, pour contribuer à faire du bateau suisse une grande famille. L’assurance de croiser du beau monde à chaque rendez-vous annuel !

Les laurĂ©ats – Ă©quipe, voilier, marins, projet, nouvelle tĂŞte, prĂ©sident de club… – vainqueurs des prix de l’édition 2019-2020, sont les suivants :
Female Sailor of the Years 2019-2020 : Maud Jayet. À l’âge de 14 ans, après sa carrière sur voilier Opti, Maud Jayet opte pour la voile du Laser 4.7 sur lequel elle décroche d’emblée une excellente 5e place aux championnats. Passée dans la série olympique des Laser Radial l’année suivante, elle confirme son talent avec d’excellents résultats. Avec une remarquable 9ème place aux mondiaux 2018 à Aarhus, l’originaire de Lausanne offre à la Suisse sa première qualification pour les JO de Tokyo. En 2019, elle se classe régulièrement dans les top 20 et monte même sur la troisième marche du podium lors de la Coupe du monde à Gênes. Avec un 16e rang aux championnats du monde en Australie et une 5e place au championnat d’Europe à Danzig (Pologne) qui a réuni mi-octobre 2020 les meilleurs bateaux du moment, cette étudiante de 24 ans plane au-dessus de l’eau et garde toutes ses chances pour les JO de Tokyo. Une bonne assurance pour les mois à venir.

Male Sailor of the Years 2019-2020 : Éric Monnin. Docteur en physique familier de l’eau du lac de Zoug, Eric Monnin est considéré comme l’un des meilleures pilotes de bateaux du monde, un champion de la régate. En octobre 2019, il prend la tête du classement annuel mondial de match racing qu’il ne lâche plus jusqu’en été 2020. Multiple champion suisse, d’Europe et du monde, on le retrouve sur son voilier premier de nombreux classements nationaux et internationaux. Cette saison, il sort vainqueur des 5 jours du Léman en duo avec sa partenaire Ute Wagner. Depuis l’année dernière, Éric Monnin est en outre chef de l’équipe suisse pour la Stars Sailors League Gold Cup.

Junior Sailor of the Years 2019-2020 : Anja von Allmen. La Bernoise possède un impressionnant palmarès pour sa jeune carrière et fait partie du club des grands espoirs de la voile suisse. À l’âge de 15 ans, une médaille de bronze au championnat du monde junior en Chypre couronne son parcours sur Opti. Après son passage sur voilier Laser 4.7, les succès ne se font pas attendre. L’année dernière, surprenant tout le monde, cette surdouée bien partie pour passer sa vie sur l’eau et les bateaux se classe au premier rang et décroche l’or au championnat du monde féminin. Fin août, elle réussit un premier doublé en s’adjugeant l’or aux Youth European à Vilamoura au Portugal. Depuis, la jeune femme s’est engagée sur Laser Radial où elle s’est classée 10e au championnat suisse sur le lac de Silvaplana réalisant le meilleur résultat féminin. Elle compte participer aux JO de 2024 et remporter une médaille. Malgré son jeune âge, elle sait avec assurance ce qu’elle veut : la victoire à tout prix, pour entrer dans le club des champions de la voile.

Sailing Team of the Years 2019-2020 : Alinghi. Team Alinghi continue inlassablement, régate après régate, à promener avec assurance ses voiles à un rythme de croisière sur la vague du succès. Sa suprématie chez les D35 avec huit titres (dont le dernier en 2019) fait certes partie du passé, mais la formation d’Ernesto Bertarelli est très attendue sur les nouveaux T35 où elle fait partie des grands favoris. Au niveau international, Alinghi a gagné quatre fois les Extreme Sailing Series, dominé le championnat du monde 2019 des GC32 fin juin à Lagos (Portugal) avec Arnaud Psarofaghis à la barre, Nicolas Charbonnier, Timothé Lapauw, Bryan Mettraux et Yves Detrey et survolé la concurrence avec trois victoires lors de la GC32 Tour. Bref, trois titres pour ses trois objectifs, qui conferment la place de l’équipe dans le club très fermé des meilleurs mondiaux.

Sailing Project of the Years 2019-2020 : Swiss Foiling Academy. C’est un premier essai en Suisse : une structure offre aux jeunes amateurs une formation pour devenir semi- ou professionnels de la voile à foils. Une ecole de la voile basée à Lausanne, qui s’adresse aux jeunes dès 16 ans et leur permet d’accéder aux bateaux à voiles volants au-dessus de l’eau tel que les Flying Phantom ou les GC32 à travers de son centre de formation. Emmené par Julien Monnier, une équipe de professionnels et semi-professionnels encadre le programme de l’école et participe régulièrement aux grandes régates. De huit participants en 2019, le nombre de jeunes talents inscrits à cette association à but non lucratif est passé à une trentaine, malgré la situation exceptionnelle induite par le Covid-19.

Public Awards : Alan Roura. Le jeune papa s’offre une nouvelle aventure autour du monde à la voile – de la France à la France, et pas vraiment en croisière. En 2017 déjà, pour son premier essai, il avait réussi l’exploit de terminer le Vendée Globe sur un des plus vieux bateaux en lice (12e) devenant ainsi le plus jeune skipper de l’histoire à boucler cette course autour du monde en solitaire. A bord du voilier La Fabrique, il compte bien y mettre du sien pour tenter d’arriver à bon port et d’atteindre les premières places. Le bateau a beau ne pas être très récent, le Genevois et son équipe l’ont modernisé et doté de foils pour le rendre plus performant. En été 2019, Alan Roura bat le record de la traversée de l’Atlantique nord en solitaire sur bateau monocoque, en à peine plus d’une semaine. Même s’il a renoncé à la Vendée-Arctique-Les Sables pour assister à la naissance de son fils, il aborde la nouvelle édition de « l’Everest des mers » en toute confiance, toutes voiles dehors, prêt à retrouver la vie unique à bord d’un voilier pour d’un tour du monde, seul au milieu de l’eau, très terre à terre loin de la terre, semaine après semaine.