Thiercelin, Alphand, Ferragamo et le détenteur du titre au départ

 

À deux mois des premières régates de la Giraglia Rolex Cup 2011, le plateau s’annonce une nouvelle fois exceptionnel avec la participation d’une flotte composée de voiliers en provenance des 4 coins du globe. Parmi les premiers inscrits, trois concurrents font déjà parler d’eux : l’italien Leonardo Ferragamo naviguera sur son Swan 42 Cuordileone ; Marc Thiercelin sur le 60 pieds DCNS sera accompagné par un nouveau venu dans le monde de la voile, Luc Alphand et, bien entendu, il faudra compter sur Esimit Europa 2 d’Igor Simcic, vainqueur en temps réel en 2010. Entre sport et glamour, Saint‐Tropez sera bel et bien « The place to be » fin juin pour le premier grand rendez‐vous estival de la cité du Bailli de Suffren.

L’annonce a été faite il y a déjà quelques semaines mais l’information mérite que l’on revienne dessus. Marc Thiercelin, skipper du monocoque de 60 pieds DCNS, embarque à ses côtés cette saison, l’ancien pilote de rallye et ancien skieur, Luc Alphand. La Giraglia Rolex Cup est inscrite dans leur préparation pour la Transat Jacques Vabre. Le rendez‐vous méditerranéen sera l’occasion pour ce nouveau duo de s’aligner ensemble pour la seconde fois en course.

L’arrivée de Luc Alphand sur le bateau s’inscrit dans le programme des Filières du Talent mis en place en 2008 par DCNS qui a souhaité reconduire ce programme et lui donner une nouvelle dimension, la réorientation professionnelle. Cet axe vient compléter l’effort de DCNS en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes sans emploi ni formation.

Les régates côtières et le sprint entre Saint‐Tropez et Gênes seront l’occasion de parfaire un entraînement déjà bien entamé pour les deux hommes et leur équipage. En août prochain, la Rolex Fastnet Race, également au programme, sera l’occasion pour les deux hommes et leur bateau de se mesurer en double aux autres IMOCA.

Leonardo Ferragamo, l’un des grands noms de la mode italienne, est un inconditionnel du rendez‐vous tropézien. Propriétaire du Swan 42, Cuordileone et du Swan 90, Soleone, c’est à bord du plus physique et du plus exigeant, son 42 pieds, que l’homme d’affaire participera à cette 59ème édition de la Giraglia Rolex Cup.

Vainqueur en 2010 à bord du Maxi de 100 pieds, Esimit Europa 2, le slovène, Igor Simcic viendra de nouveau défendre son titre. Ce Maxi au destin hors norme n’est autre que l’ancien Alfa Romeo 2 de Neville Crichton (Nzl) qui remporta plus de 150 victoires en temps réel. De la Rolex Sydney Hobart à la Transpac en passant par la Giraglia Rolex Cup, Neville Crichton a été l’un des plus grands acteurs de la Giraglia Rolex Cup depuis 2003. En 2010, Crichton a même réussi l’exploit de s’emparer de la victoire en temps compensé, l’une des plus difficiles à obtenir à bord de son nouveau voilier, Shockwave.

Vainqueur potentiel à Saint‐tropez et également fidèle de l’épreuve, Franck Noël sur Near Miss viendra de nouveau tenter de décrocher une victoire en temps compensé. Toujours entouré de grands noms de la voile, le bateau helvète avait connu quelques déboires en 2009 alors qu’il pointait en tête lors de la dernière journée. Il est certain que Franck Noël voudra prendre sa revanche.