À quelques jours du Bol d’Or Mirabaud : les grandes classiques

Texte :

La saison des grandes classiques a débuté ! Le week-end dernier, la Rund Um 2018 a accueilli à Lindau près de 300 équipages et la Genève-Rolle-Genève a vu s’aligner 212 bateaux en face du Yacht Club de Genève. Les équipages en forme pour le Bol d’Or Mirabaud ont profité de ce premier banc d’essai pour se faire connaître.

Le D35 se court à environ onze bateaux, et à la fin c’est Alinghi qui gagne. La règle est implacable depuis deux saisons. L’an dernier, seul Swisscom avait privé Ernesto Bertarelli d’un grand chelem au tableau du D35 Trophy en remportant la Genève-Rolle pour une petite seconde. Pourtant en tête à la bouée de mi-parcours, les hommes de Julien Monnier n’ont pas récidivé. Après avoir commis quelques erreurs, ils ont rétrogradé en queue de peloton, laissant le champ libre à Zen Too et Realteam, respectivement deuxième et troisième.

Paragraphe-guerre-des-nerfsGuerre des nerfs dans petits airs

Du côté des monocoques, une partie de billard à trois bandes a permis à François Thorens sur le Psaros 40 TBS de l’emporter. En effet, ce dernier a profité de la couverture de Syz & Co de Jean Psarofaghis – en tête depuis le début de la course – sur Notre Dame du Lac, barré par Philippe Durr, pour prendre l’extérieur dans le dernier quart de la régate. En Surprise, de multiples regroupements durant le retour ont rendu le jeu très compliqué et c’est Biensur JR. de Bernard Gianola qui a trouvé la meilleure vitesse dans les quelques risées erratiques de la nuit. En temps compensé, c’est Philippe Seguret qui remporte la mise à bord de son Luthi 34 Pro Yachting.

Coup de théâtre sur Constance

Sur le second plus grand lac de Suisse se déroulait la plus grande régate nocturne du pays : la Rund Um den Bondensee. Cela faisait quatre ans qu’un équipage suisse ne s’était pas imposé sur l’épreuve. Et si les Allemands sont largement en tête au tableau des médailles, la victoire surprise de Sammy Smits sur Green Horny permettra de rééquilibrer un peu les choses. La victoire surprise de ce M2 a donné lieu à un final à rebondissement ! Pendant longtemps, l’Autrichien Fritz Trippolt, vainqueur de l’année précédente sur son D35, semblait en passe de s’imposer, puis coup de théâtre, il s’est empétolé non loin de l’arrivée . L’Orange Utan de Ralf Schatz a subi le même sort, alors que Green Horny a trouvé une bouffée d’air avec une option mi-lac et a déboulé comme une fusée à 14 nœuds… devant ses concurrents impuissants.