Ce Bol d’Or Mirabaud 2010 présenté par Corum fera date

                                          Genève, le 13 juin 2010

  

La ténacité au féminin

 

Après 17 heures de navigation, Ladycat, barré par Dona Bertarelli, remporte avec panache l’une des courses les plus prestigieuses et difficiles, devant un parterre de champions océaniques. Faisant preuve d’une belle constance et de beaucoup de ténacité, son équipage majoritairement féminin a fait pratiquement toute la course en tête, bien entouré par les M2, en particulier Safram et Tilt. Sur la ligne d’arrivée, le D35 était suivi, avec un écart de près de deux heures, de son confrère Banque Populaire barré par le champion Pascal Bidégorry. Dans la classe des monocoques, Oyster Funds s’impose devant Swiss Interim, tous les deux ayant eu besoin de plus de 21 heures pour terminer la régate. Dix-neuf Surprise ont réussi à passer la ligne d’arrivée dans les temps impartis, après plus de 28 heures de course.

A la barre de son multicoque rose fuchsia Ladycat, Dona Bertarelli a fait preuve de confiance et de sérénité, avec équipage expérimenté, composé de quatre jeunes femmes, Emmanuelle Rol, Elodie-Jane Mettraux, Justine Mettraux, Morgane Gautier, et de deux hommes, Arnaud Gavairon et Christian Wahl, ce dernier étant connu comme l’un des plus fins tacticiens lémaniques. Ladycat a pris la tête au Bouveret à 19h05, et ne l’a plus quittée, creusant un écart impressionnant avec ses poursuivants dans les dernières heures de la régate et arrivant dimanche matin à la Nautique à 2h49.

 Dans la même classe des M1, Foncia, vainqueur l’an dernier avec le duo formé par Alain Gautier et Michel Desjoyeaux, termine sixième, Alinghi 1, barré par le frère de la gagnante, Ernesto Bertarelli, septième, Okalys-Corum, avec Nicolas Grange et Loick Peyron, onzième.Tout au long de la course, ces D35 ont vécu des confrontations passionnantes avec les M2, car ceux-ci, dans des conditions trop calmes pour leurs concurrents, réussissent à manœuvrer avec beaucoup d’agilité et de réactivité.

 Le premier Toucan, naxoo.ch, est arrivé après 24 heures et demie de patience, tandis que le premier Grand Surprise, Tix Way, arrivait à 12h55 à la Nautique. Mayer Opticien s’impose quant à lui dans la catégorie des Surprise.

«Cette 72ème édition fera date, car elle consacre pour la première fois le talent d’un équipage majoritairement féminin, qui a su s’imposer avec sérénité dans une course où il fallait déjouer de nombreux pièges.» a déclaré Michel Glaus, président du Comité d’Organisation.                                                            . / .

A la clôture de ce Bol d’Or Mirabaud présenté par Corum, le dimanche 13 juin à 16 heures, seuls 167 bateaux avaient franchi la ligne d’arrivée sur un total de 501 partants. Comme l’an dernier, les airs fugitifs ont contraints de nombreux participants à l’abandon, n’empêchant pas toutefois le plaisir qu’ils ont eu à participer à la fête.