fbpx

CNB : le racer dans l’ombre du croiseur

Les propriétaires de bateau CNB ont choisi leur unité semi-custom ou custom pour son compromis idéal entre performance et confort avec un maximum de sécurité, avant tout dans une optique de croisière tout au long de l’année. Pourtant, nombreux sont ceux qui s’alignent aux départs des grandes régates sur les plus beaux plans d’eau du monde. Plus d’une dizaine d’entre eux ont ainsi participé aux incontournables Voiles de Saint-Tropez, mais les silhouettes élégantes des CNB 60, 64 ou 76 se sont aussi profilées sur les célèbres parcours de Saint-Martin, Antigua, Saint-Barth, les Superyacht Cups de Palma ou de Sardaigne, voire sur celui de la Superyacht TransAt Race. Encore plus exotique, l’Hamilton Island Race Week en Australie a vu le 60 pieds Platinum s’offrir la victoire du premier jour devant 200 autres voiliers, pour finalement se classer au pied du podium alors que le Bordeaux 60 venait à peine d’être livré. A son bord, le directeur de North Sails Melbourne se disait impressionné par l’ensemble du projet et la façon dont il a été mené : « un bateau venu de France, un mât venu de Hollande, des voiles américaines, et une prise en main en Australie… Le bateau s’est très bien comporté et s’est montré un vrai compétiteur dès sa toute première sortie, et ce malgré une préparation assez succincte des voiles et un temps d’entraînement très limité avant la régate ». Plaisance ou régate, il ne faut plus choisir. Plus d’infos sur cnb-yachts.com