Escale prolongée pour Gutek, qui souffre d’une côte cassée

 

Le skipper polonais doit rester plusieurs jours au Brésil pour soigner sa blessure et réparer son bateau

 

Douze jours après le départ de la quatrième étape de la VELUX 5 OCEANS entre Punta del Este (Uruguay) et Charleston (Etats-Unis), Zbigniew ‘Gutek’ Gutkowski s’était vu contraint de rejoindre le port le plus proche suite à une série de problèmes survenus à bord de son Eco 60 Operon Racing. Le skipper polonais, arrivé dimanche à Fortaleza, au nord-est du Brésil, en a profité pour consulter un médecin en raison d’une forte douleur à la poitrine. Les radios ont alors révélé une côte fendue et une autre cassée à proximité du cœur et des poumons, pour laquelle il lui a fortement été déconseillé de reprendre la mer.

C’est une grande déception pour le combatif Gutek, qui a fait un début de tour du monde remarquable et qui espérait repartir en course au plus vite dans cette quatrième et avant-dernière étape. Aucune limite de temps n’est imposée lors des escales techniques de la VELUX 5 OCEANS. Le skipper de 36 ans profitera donc de ce séjour forcé à terre pour entreprendre toutes les réparations nécessaires à bord de son bateau, notamment sur la quille, le bout-dehors, l’alternateur et l’étai.

« J’ai une côte très abîmée et la partie cassée est très pointue, donc quand je tousse ou que je fais un effort physique, l’os creuse la chair ! Le docteur m’a conseillé de ne pas repartir seul en mer pour l’instant. Cette escale sera l’occasion de réparer le bateau, donc je préfère attendre ici plutôt que de risquer ma vie, mais je n’ai pas l’intention d’abandonner la course ».

Actuellement deuxième au classement général, Gutek espère rejoindre Charleston à temps pour disputer la dernière étape jusque La Rochelle, dont le départ est prévu le 14 mai prochain.

Du côté de la flotte en mer, Brad Van Liew est toujours en tête, mais son avance est grignotée quotidiennement par Derek Hatfield et Chris Stanmore-Major, plus à l’est. Derek a d’ailleurs mis fin au parcours sans-faute du leader américain, en remportant pour la première fois le contre-la-montre de l’étape, qui récompense le skipper le plus rapide entre deux points de passage du parcours. Le Canadien a mis deux jours, 13 heures et 43 minutes pour relier la latitude 5°S à 5°N, soit 11 heures de moins que le temps réalisé par Brad Van Liew. Cette performance lui vaut trois points de bonus pour le classement général.

Derek Hatfield reste donc troisième du classement général, mais remonte à deux points seulement de Gutek. Autrement dit, si Derek termine second à Charleston et Gutek quatrième, les deux hommes seront à égalité de points au départ de la cinquième étape de la VELUX 5 OCEANS, ce qui promet un dernier sprint palpitant jusque La Rochelle.

Positions à 12h00 UTC ce mardi :

 

Skipper – Bateau : distance de l’arrivée (milles nautiques) / distance du leader / distance parcourue en 24h / Vitesse moyenne en 24h (noeuds)

Brad Van Liew, Le Pingouin: 1633.3/ 0 / 285.4/ 11.9

Derek Hatfield, Active House: 1786.7 / 153.5 / 290.4 / 12.1

Chris Stanmore-Major, Spartan: 1961.4 / 328.1 / 319 / 13.3

Zbigniew Gutkowski, Operon Racing: 3205 /1571.7 / 0 / 0