TR: Remise des prix du Tour de Belle-Ile – Ce n’est qu’un au revoir…

Au lendemain du dîner des équipages qui avait affiché complet et s’est prolongé fort tard dans la nuit avec un « dancefloor » pris d’assaut par les nombreux navigants quasiment tous arrivés pour l’heure du dîner, la remise des prix s’est tenue dimanche à 12h30 sous le chapiteau du Tour de Belle-Ile, le soleil s’étant invité à la fête qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes sur le port de La Trinité. Romain et Aurélie Pilliard, les organisateurs, en ont profité pour rappeler le succès d’une manifestation qui a rassemblé sur une même ligne de départ 293 monocoques et 32 multicoques  (305 ont été classés) et s’est déroulé sans le moindre incident notable. L’écart entre le premier, Actual, et le dernier, Misou Pilou ? Un peu plus de dix heures, puisque le trimaran d’Yves Le Blévec a bouclé son tour à 13h24’52 », tandis que l’équipage de Jean-Paul Dubois, qui ne disposait pas de spi, ce qui l’a fortement handicapé au moment de faire route vers Belle-Ile au portant, en a terminé à 23h33’15 ». 

Le Blévec ravi d’être à la prochaine édition

 C’est donc Yves Le Blévec qui a été le premier à recevoir son trophée de vainqueur de ce troisième Tour de Belle-Ile dont il détient le nouveau record avec un temps de 3h24’52 ». Le skipper de La Trinité-sur-Mer en a profité pour réitérer son attachement à une course qu’il qualifie de « populaire au sens noble du terme » : « Je n’ai pas pu faire la première, j’ai fait les deux suivantes et je serai ravi d’être à la prochaine. L’idée d’une course où tout le monde part en même temps est géniale, je pense que tout le monde a pris autant de plaisir que nous. On est super heureux d’avoir gagné et d’avoir le record, mais aussi d’avoir pu partager la victoire avec les gens d’Actual qui nous soutiennent. C’était en plus un grand plaisir de naviguer dans le jardin, bravo à tous et à l’année prochaine ! » 

Deuxième pour la seconde fois consécutive en classe libre sur My Way, Formule 40 appartenant à Pierre-Marie Lemaire, Fred Dahirel s’en est tiré par une pirouette au moment d’évoquer son statut de « Poulidor du Tour de Belle-Ile » : « On reviendra, on va essayer de conserver notre deuxième place ! » Et l’intéressé d’annoncer sa participation en 2011 sur un bateau original : « On espère faire le Tour de Belle-Ile avec un trimaran à moteur électrique nourri par des panneaux solaires, avec zéro émission de CO2. » Un Tour de Belle-Ile propre, une problématique partagée par le partenaire du vainqueur en IRC1, Paprec Recyclage, dont le TP 52 a impressionné au milieu de la flotte des 293 monocoques. Son skipper Stéphane Névé ne compte visiblement pas s’arrêter en si bon chemin : « C’est une classe exigeante, les bateaux sont extrêmement performants, on avait envie de changer de support, d’aller sur des bateaux plus vivants, l’idée maintenant, c’est d’aller se confronter à d’autres TP 52 sur d’autres épreuves internationales. Merci à mon équipage, à notre partenaire qui soutient notre équipe depuis une dizaine d’années et à l’organisation ! »

Les VIP d’Appel d’air

Ont ensuite été récompensés les vainqueurs en IRC2, IRC3, IRC4, IRC5, HNA, HNB, Multi 2000, Mini 650, J80, et Grand Surprise, avant le moment d’émotion qu’ont constitué les applaudissements nourris adressés aux « VIP » de ce Tour de Belle-Ile, les enfants venus naviguer dans le cadre de l’opération Appel d’air, pris en charge pendant trois jours par leurs parrains, dont Fred Le Peutrec, qui n’oubliera pas de sitôt ses deux jours passés avec Jérémy et Alexandre sur Fondation Groupama pour la santé, à qui il a remis en guise de souvenir deux maquettes de bateau : « Je tiens à tirer un grand coup de chapeau à Jérémy et Alexandre, ils ont découvert le bateau hier, j’ai été impressionné par l’enthousiasme débordant et le courage pour accepter les conditions dont ils ont fait preuve. On a pris un bonheur sincère et profond à passer ces deux journées avec ses petits gars, c’était un grand moment d’émotion pour eux ». Chaque enfant s’est vu offrir un tee-shirt et une casquette Hoalen, partenaire du Tour de Belle-Ile, avant une photo souvenir qui, à n’en pas douter, figurera bientôt dans les chambres de ces garçons et filles âgés de 9 à 17 ans, venus des CHU de Nantes, Lorient, Vannes et Rennes. L’organisation a tenu à remercier les entreprises partenaires de cet Appel d’air, et plus particulièrement Fred Le Peutrec,à qui un prix spécial a été remis pour sa disponibilité et sa gentillesse auprès des enfants.

Rendez-vous le 7 mai 2011 !

De nombreux autres prix spéciaux ont ensuite été remis : le « prix de l’équipage international du monde entier » à un équipage russe, un prix à un équipage italien, venu jeudi de Turin par la route, mais qui s’est trompé de bassin de navigation samedi, le prix de celui qui a commandé le plus de ti’punch samedi lors de la soirée des équipages (1800 ont été servis !), le prix des stars de la soirée a été attribué à l’équipage du dernier arrivé, Jean-Louis Dubois, acclamé par des holas de noctambules au moment de s’amarrer au ponton dans la nuit de samedi à 0h30, l’occasion pour le skipper de Misou Pilou de « s’excuser auprès de la sécurité de les avoir fait attendre ». Derniers prix attribués : un prix familial à la famille Amedeo, fidèle du Tour de Belle-Ile revenue du Crouesty, un prix de l’enterrement de vie de garçon, un prix de la convivialité, un prix du dernier inscrit, arrivé vendredi à 22h, et un « prix du dancefloor » à un skipper qui s’était jusqu’ici illustré dans un autre registre, puisque ce n’est autre que Tanguy de Lamotte, vainqueur en novembre dernier de la Solidaire du Chocolat sur Initiatives-Novedia. « Comme il n’y avait pas de classement pour la Class 40, il a fallu essayer de gagner quelque chose », commentera l’intéressé. Pour finir, un tirage au sort a permis d’attribuer trois allers-retours pour deux personnes offerts par Air France, deux en métropole, un à Pointe-à-Pitre, gagné par un équipage de Bruxelles, pour assister à l’arrivée de la Route du Rhum. La remise des prix terminée, restait à clôturer ce troisième Tour de Belle-Ile, l’occasion pour Romain Pilliard, de remercier son équipe, la SNT, Gilles Bricout, président du comité de course, la SNSM, venue samedi porter assistance à un J105 victime d’une voie d’eau. Restait à annoncer la date du quatrième Tour de Belle-Ile : ce sera le samedi 7 mai 2011. Le mot d’ordre : venez encore plus nombreux !