Un dimanche intense

Présentations, démonstrations, rencontres et dédicaces, projections de films ou encore dégustations : le programme de ce dimanche 6 décembre, deuxième journée du Nautic de Paris, a été encore dense et riche. De quoi ravir tous les passionnés de la mer

Ce qu’il ne fallait pas manquer aujourd’hui :
 
Oceans : l’invitation au rêve avec Jacques Perrin

Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et leur équipe ont parcouru les océans du monde entier, d’un pôle à l’autre, explorant l’immensité d’une goutte d’eau ou côtoyant la baleine bleue, pour mieux témoigner de la diversité et de la beauté de la vie marine, mais aussi de sa fragilité. Cet après-midi sur la Scène Nautic, les deux réalisateurs ont présenté Oceans, leur magnifique film qui sortira le 27 janvier prochain au cinéma ainsi que le livre du même nom co-écrit par François Sarano et Stéphane Durand. Les deux auteurs ont ensuite participé à une séance de dédicaces sur le stand de la Corderie Royale.  
 
Les Sables – Les Açores – Les Sables : une 3e édition prometteuse
 
La troisième édition de Les Sables – Les Açores – Les Sables, épreuve de Mini 6.50, a été présentée sur le stand des Sables d’Olonne ce matin. Née en 2006 de la volonté de la Classe Mini de créer une alternative, tous les deux ans, à la Transat 6.50 La Charente-Maritime – Bahia, cette course s’élancera le 1er août 2010 des Sables vers  Horta sur l’île de Faial. Le mardi 17 août, les concurrents reprendront la mer pour rejoindre les jetées du port Vendéen. A ce jour, quelques 50 marins sont attendus au départ.
 
Sea Shepherd lance sa 6e expédition demain.
 
Sea Shepherd –  dont la mission est de mettre un terme à la destruction des habitats marins et au massacre de la vie sauvage dans les océans du monde, afin de protéger et sauvegarder les écosystèmes et les espèces – lance sa 6e expédition destinée à la défense des baleines dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral. Demain lundi, deux bateaux de l’association, Ady Gil et Steeve Irwin, quitteront le port de Brisbane, en Australie, pour tenter de stopper les Japonais partis à la chasse à la baleine en Antarctique.
 
Classe Figaro : un joli programme pour ses 20 ans.
 
La Classe Figaro, qui fêtera ses 20 ans en 2010, a présenté son circuit 2010 cet après-midi sur la Scène Nautic en présence de Gildas Morvan, champion de France de course au large en solitaire 2009, Fabien Delahaye, premier bizut de la Solitaire du Figaro 2009, Christophe Rateau, coureur amateur, François Graveleau, Président de la Classe Figaro Bénéteau, Henri Bacchini, vice-Président de la Fédération Française de Voile et Valer Cumali, organisateur de la Cap Istanbul. Les épreuves officielles du circuit 2010 seront La Transat ag2r La Mondiale (départ le 18 avril 2010), La Quiberon Solo (12 au 19 juin 2010), La Solitaire du Figaro (du 20 juillet au 22 août 2010) et la Cap Istanbul (du 15 septembre au 15 octobre 2010).

Focus sur les bateaux électriques.
 
Le Nautic 2009 restera sans doute comme le millésime de l’électrique. Après Steyr et Nanni, c’est aujourd’hui la Fondation Bénéteau et ZF qui se lancent dans l’hybride, et tous les bateaux à voiles comme à moteur pourront bientôt manœuvrer dans les ports et les mouillages forains sans un bruit… Au delà de ces solutions hybrides, de plus en plus de petits bateaux à voiles disposent d’un moteur auxiliaire totalement électrique, comme le magnifique Alphena, le vénérable Requin ou la plupart des nouveaux day-boats. Ces moteurs se présentent sous la forme de pods sous-marins ou de hors-bord, Torqeedo faisant ici figure de leader sur ce marché en pleine expansion.
 
Cependant, pour faire de l’électricité le mode de propulsion principal, il faut repenser l’ensemble du bateau et notamment sa carène. La star incontestée du Nautic dans ce domaine est l’Aequus, signé Jean Marie Finot. Ce bateau exclusivement électrique peut emmener une famille complète en week-end dans les îles grâce à ses panneaux solaires et une carène à très faible traînée, sans la moindre goutte de carburant et avec le clapotis comme seul nuisance. Il s’agit d’un vrai bateau, doté d’une petite cabine, d’une cuisine extérieure, bref de la première offre électro-solaire aboutie et grand public, qui plus est sans permis ! Ruban Bleu, le pionnier du bateau électrique, présente sa gamme de petits bateaux de promenade et un nouveau jet-ski pour enfants ! Sur le stand de l’Association Française du Bateau Electrique, les visiteurs du Nautic peuvent aussi découvrir le splendide Runabout Classic de Ecova avec ses deux pods télescopiques. Un peu plus loin, on découvre le Zéphyr, petit trimaran propulsé par un moteur Torqeedo et dont les batteries peuvent compléter leur charge en solaire ou en éolien.
 
Les professionnels se mettent aussi au courant continu : mercredi 9, la Fédération Française des Ports de Plaisance présentera le Remora, semi-rigide trimaran électrique de servitude conçu par E3H, la société qui avait présenté l’étonnant Odonata en 2008. Cette année, le bateau électrique maritime devient réalité, pour l’amateur comme pour le professionnel.

Le programme de demain, lundi 7 décembre :
 
A 10h30 sur la Scène Nautic, présentation de l’XTrem Sailing Series Europe. Ce championnat  se dispute tout près des côtes et même au coeur des villes comme Venise ou Amsterdam, sur de grands catamarans, dont l’un d’entre eux est exposé sur le parvis.
 
A 14h, la Scène Nautic sera le théâtre de la présentation d’une autre grande course : La Barcelona World Race, course autour du monde en double.
 
Christophe Aribert et Gildas Morvan feront leur duo chef/skipper à midi sur Cuisine à Bord. Gildas sera d’ailleurs toute la journée en cuisines pour démontrer qu’un plat lyophilisé peut être comestible avec un peu de préparation.