UNE FIN DE TOUR TEINTEE DE DECEPTION

Ils y étaient presque. Après deux manches courues cet après-midi, les genevois étaient en tête du classement amateur en arrivant au port. Mais le Tour de France à la Voile ne se joue pas que sur l’eau et la loi des réclamations a son poids dans la balance des classements… Ils terminent second du classement amateur. Explications dans ce communiqué.

La Seyne-sur-Mer, le 24 juillet 2010 – Après une attente nerveuse sur les pontons ce matin, le comité a finalement décidé d’envoyer les coureurs sur l’eau pour la dernière journée du Tour de France à la Voile. En catégorie amateur, Nouvelle Calédonie, grand leader de ce Tour, a fait exploser le champagne en arrivant. Chez les étudiants, c’est le Team SOG – SAFRAN qui prend la tête du classement. Pour les amateurs, la fin de la journée se joue en demi-teinte.

Difficile fin de Tour de France à la Voile. Heureux d’en découdre sur l’eau, les genevois sont partis avec l’envie de reprendre la tête du classement amateur. En effet, ils étaient, ce matin, second ex éco avec Mummaduck. Comme déclaraient les skippers de deux bateaux avant de partir : « Que le meilleur gagne ». Et ils ont tout fait pour. Lors de la première manche, le Team Ville de Genève – Carrefour Prévention s’envole : second à la première bouée au vent, second à la première bouée sous le vent, premier à la seconde bouée au vent et 5ème à l’arrivée. Soulagement de tous : Mummaduck termine 22ème ; les genevois reprennent donc la tête du classement. Purflo – Les Thermes de St Malo se classe deuxième à la première manche mais ne revient pas encore sur les suisses et les hollandais. Lors de la second manche, les Malouins assurent encore et prennent la 14ème place. Le Team Ville de Genève- Carrefour Prévention arrive 19ème et Mum! maduck juste derrière.

A l’arrivée au ponton, les trois bouteilles de champagne pour les vainqueurs des trois catégories sont prêtes. Mais, chez les amateurs, impossible de savoir à qui la donner : Mummaduck est clairement troisième mais tout se joue entre Purflo et Genève. Les Malouins sont en effet à 9 points derrière le Team Ville de Genève – Carrefour Prévention, alors toujours premier du classement. Mais voilà, les protestations sont de mise, même en fin de Tour : le Team Ville de Genève – Carrefour Prévention a pris un autre spi pour courir aujourd’hui, le premier ayant explosé hier, lors du ralliement. Dans ce genre de cas, l’équipe se voit ajouter 10 points. Juste là, rien de plus normal, c’est écrit dans le règlement.
Malheureusement, ce n’est pas si simple. En effet, les Genevois ont invoqué le fait que Grooverderci et Courrier Dunkerque ont du changer de grand voile et de mât. Dans ces cas là, l’équipe doit également prendre des points de pénalité : chose qui n’est pas arrivée, personne n’a été pénalisé car le jury a accepté la demande de dérogation que les deux équipes ont rédigé pour ne pas avoir de points de pénalité.

L’argument n’a pas suffi. Pour le jury, le Team Ville de Genève – Carrefour Prévention aurait du, comme l’ont fait les américains et les nordistes, écrire une demande de dérogation, demandant à ne pas être pénalisés pour l’usage d’un autre spi. Mais il semblerait que le spi des suisses ai eu un problème technique et qu’il aurait explosé par ce fait et non par celui d’une manœuvre à bord poussant la voile d’avant trop fortement. Ce dernier élément aurait pu permettre à l’équipe genevoise de conserver sa place….La délibération a duré plus d’une heure et demi, pointée d’allers/retours de Bruno Barbarin sous la tente du comité… Quoiqu’il en soit, les choses ont été décidées et aucun argument des genevois n’aura fait pencher la balance dans leur sens. Ils terminent donc second du classement amateur et cède leur place à Purflo-Les Thermes de st Malo sur la première marche du podium.
La fin de ce Tour est amère pour le Team Ville de Genève – Carrefour Prévention. Même les équipiers de St Malo, heureux d’être premiers, regrettent que les choses se soient finalement décidées autour d’une table et pas sur l’eau…

Demain, le post logue doit avoir lieu. Cette course, ne comptant pas pour le classement, permet aux équipes de courir une dernière fois et d’emmener les assistances, attachés de presse et autres « supporters » naviguez avec eux. La remise des prix aura, quant à elle, lieu à 18h demain soir.

UN CLASSEMENT DEFINITIF SERA DISPONIBLE DEMAIN MATIN

A bord aujourd’hui :
Equipage à bord cet après-midi :
Jérôme Clerc (barre)
Bruno Barbarin (tactique)
Bryan Mettraux (Grand voile)
Cédric Schmidt (Embraque)
Loïc Forestier (Embraque)
Nils Palmieri (N°1)
Romain Meyer (Piano)